CRITIQUESVIDÉOS

Critique – FarCry 5

Critique FarCry 5

Depuis maintenant 14 ans, la licence FarCry est devenue une licence phare pour Ubisoft, surtout après l’énorme carton de FarCry 3 en 2012 qui à considérablement contribué au succès de la licence au niveau grand public. Un monde ouvert gigantesque, un gameplay dynamique, pas mal de possibilités, le tout en vue FPS. Malheureusement, dans un excès de confiance, Ubisoft a un peu trop tiré sur la corde avec FarCry 4 et FarCry Primal qui n’ont pas vraiment réussi à satisfaire les fans. Après quelques mois de repos, la licence revient avec FarCry 5 plus prometteur que jamais. Ubisoft est-il parvenu à redorer le blason de sa licence ?

 

Logo FarCry 5

 

Tout comme ses prédécesseurs, FarCry 5 vous plonge dans un lieu plutôt agréable, qui malheureusement est assiégé par une organisation qui instaure ses propres règles au détriment de la population. Pour ce nouvel opus, c’est l’histoire de la famille Seed, des tarés de fanatiques, une secte religieuse avec leur projet d’Eden Gate. L’histoire se déroule à Hope County, un lieu fictif dans le Montana. La secte a pris le monopole de cet état où rien n’en sort, rien n’y rentre.
Vous jouez le rôle d’un petit policier (homme ou femme, pour la première fois dans un FarCry on peut choisir le sexe, la peau, le visage, etc. de son personnage). Vous partez pour arrêter Joseph Seed, le principal membre de la secte.
Mais tout ne se passe pas comme prévu bien entendu. Vous vous retrouvez confrontés à la secte et vous n’avez pas d’autres choix que de fuir.

Famille Seed dans FarCry 5

Suite à votre intervention, la secte monopolise encore plus la région et coupe TOUS les moyens de communication. Radio, téléphone, internet, les réseaux routiers, etc.
Vous allez donc devoir créer une résistance et faire chuter la famille Seed afin que les habitants puissent retrouver leur liberté !

Comme dans tous les FarCry, cela va se passer comme ça :
_ Très peu de missions principales
_ Pas mal de quêtes annexes qui souvent n’ont rien à voir avec la trame principale. C’est juste là pour vous faire côtoyer la population, découvrir la map, et faire reculer l’ennemi.
_ Libération de camps ennemis.
_ Destructions de matériaux ennemis.

Ubisoft a gardé le même système et le même gameplay qui a fait le succès de la série. Certains trouveront ça chiant. Répétitif, sans prise de risque. Personnellement, je n’aime pas vraiment les jeux FPS, mais FarCry c’est le seul FPS dans lequel je prends un plaisir complètement fou ! Alors, cela ne me pose pas vraiment de soucis.
Le but est comme dans tous les FarCry, sera de reprendre des zones occupées par l’ennemi. Pour cela il faut détruite leurs édifices, brouiller leurs moyens de communication en reprenant de grosses antennes et libérer des camps. Depuis FarCry 3 c’est toujours la même chose, c’est une recette qui marche, c’est quelque chose d’assez plaisant. C’est cependant dommage que l’on n’ait pas en plus de ça un peu de nouveautés. Du coup, c’est vraiment au niveau des personnages et du scénario que l’on va pouvoir différencier FarCry 5 de ses prédécesseurs.

FarCry 5 Gameplay

Côté Scénario, on est donc dans un Montana coupé du monde. La famille Seed a le monopole de cet état. Censure de liberté d’expression, enlèvement pour forcer les gens à devenir membre de la secte, ils se font droguer, kidnapper, tuer. Bref, ce n’est pas trop la fête. Comme dans tous les FarCry une petite partie de la population résiste encore et toujours, non pas à César, mais à la dictature imposée.
Cette fois, on est un représentant de la loi. Vous vous retrouvez seul après que votre équipe se soit fait capturer par la famille Seed.
Cette famille de fanatiques religieux est dirigée par Joseph Seed, le principal méchant de FarCry 5 et qui est juste excellent ! Ce n’est pas du niveau de Vaas, mais on atteint un seuil de charisme et de jeu d’acteur vraiment vraiment sympa.
La région d’Hope Country est divisée en trois. Chaque membre de la famille Seed occupe une partie de la région. Le but ? Et bien, ce sera de reprendre le monopole de chaque région, puis de tuer le membre qui s’en occupe. Nous avons John Seed, le frère cadet de Joseph qui s’occupe du sud-ouest de la région. Faith Seed qui s’occupe du sud-ouest de la région. Et Jacob Seed qui s’occupe de la partie nord d’Hope County. Une fois toutes les zones reprises, et les dirigeants tués, Joseph vous convoque pour l’ultime confrontation. Vous allez devoir faire des choix qui vont déterminer la fin du jeu.

Globalement, le jeu dispose de très très peu de missions principales. Comptez sur environs 20 missions principales dans le jeu. Elles sont plutôt cool, mais c’est peu. La plupart du temps il faut enchaîner les camps, détruire les biens de la secte, etc. ce qui peut créer une certaine forme de lassitude et un effet répétitif chez certains joueurs.
Il y’a aussi quelques incohérences dans les missions principales. La secte utilise de la drogue pour manipuler les gens qu’ils enlèvent, et on voit que les équipes d’Ubisoft n’ont pas trop voulu se fouler et que parfois il y’a des choses pas très logiques avec des effets secondaires qui ne prennent pas effet sur nous, ou qu’a certains moments. On voit que ce n’est pas non plus le scénario du siècle. De plus, il faut aussi souligner que dans cet opus notre personnage est muet. Et ça casse tellement l’immersion du jeu et ça donne des situations tellement bizarres par moment. Tout ça pour ne pas faire de doublage avec une voix féminine et la voix d’un homme. Quelle blague !

FarCry 5 : Sur les mêmes bases !

Là ou FarCry 5 tire son épingle du jeu, c’est qu’il est relativement riche, complet, que les personnages sont assez charismatiques. Et que la formule marche depuis de nombreuses années. C’est certes bien mieux que FarCry 4. Mais c’est loin derrière l’excellent FarCry 3. Nous retrouvons pas mal d’activités, même si les nouveautés sont rares. On peut citer par exemple la pêche qui est sympa, mais c’est bien trop peu en termes de nouveautés. Sinon, chasse, défi, wingsuit, escalade… Toutes les grosses activités de la licence FarCry sont là.

Du coup, oui, il n’y a pas de grosses prises de risques par Ubisoft dans ce nouvel opus. Il y’a une chose que je veux souligner, mais je ne pourrai pas trop en parler sinon je serai obligé de spoiler le jeu… C’est la fin. La fin est vraiment excellente ! C’est bien entendu subjectif, c’est mon avis, mais j’ai adoré la fin. Cela m’a surpris et ça change et c’est vraiment cool.

FarCry 5 : Vive la pêche !

Je ferai un dernier petit point sur le fameux FarCry Arcade qui à la base est une idée de génie. Le fait de pouvoir créer ses maps, ses missions, etc.. Mais c’est tellement mal foutu et difficile, long à prendre en main que finalement… C’est sans grand intérêt. Mais si Ubisoft fait des améliorations pour les prochains jeux, cela peut vraiment promettre ! Pour ce qui est du multi c’est un peu n’importe quoi. C’est une galère, on ne peut pas choisir entre match à mort ou match à mort en équipe, c’est aléatoire, bref, ce n’est pas du tout mon genre d’expérience multi. Après, le concept reste intéressant et certains joueurs proposent des pépites qui rajouteront de nombreuses heures de jeux grâce à Far Cry Arcade !

FARCRY 5 – CE QUE L’ON AIME

  • La map est vraiment intéressante
  • Le jeu est vraiment beau
  • Bon enchaînement entre missions principales et secondaires
  • Quelques moments vraiment cool
  • Les personnages cool et charismatiques
  • Une bonne bande-son
  • La fin !

FARCRY 5 – CE QUE L’ON AIME UN PEU MOINS

  • Personnage muet…
  • Quelques bugs
  • L’IA a revoir
  • Quelques incohérences au niveau du scénario
  • Aucune prise de risque
  • Peu de nouveautés
  • Sentiment de déjà vu par rapport aux précédents opus
  • FarCry Arcade : Une bonne idée, encore mal exploitée
  • Pas de coop sur écran partagé…

FarCry 5 : Verdict

En d’autres termes, si vous êtes fans de la série, et que vous avez été déçu du 4, ce FarCry 5 pourrait vous séduire. On dispose d’un scénario qui tient la route, d’un bon casting, du plaisir de FarCry, d’un univers riche et vivant. C’est déjà pas mal.
Le mode coop est très moyen cependant, et juste après avoir fait « A Way Out » en coop sur le même écran je pensais avoir le plaisir de faire de même avec FarCry 5… Mais non et ça, c’est dommage. On sent qu’Ubisoft a beaucoup misé sur ce nouvel opus, mais qu’ils sont restés un peu feignant sur certains points.
Un bravo pour FarCry Arcade qui rajoute de nombreuses heures de jeux et qui risque d’amuser pas mal de temps certains joueurs ! Même si là encore, il ne faudra pas compter sur de la coop sur le même écran… Alors que c’était possible dans FarCry 3 et 4…

Merci à tous d’avoir suivi cette nouvelle critique on oublie pas le like, le partage, le commentaire et de s’abonner avec la petite cloche ! Et l’on se dit à tout de suite sur mes réseaux sociaux et pour de nouvelles vidéo ! Salut à tous !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *