• Type:
  • Genre:
  • Duration:
  • Average Rating:

Mois : décembre 2018

Le bilan de mon incroyable année 2018

L’heure de ce moment particulier arrive, la fin d’année, cette période où l’on commence à repenser aux 365 jours qui viennent de s’écouler. Le moment où l’on pense aussi aux 365 prochains jours. L’heure de faire un bilan, de réfléchir aux bons moments, aux bons choix, mais également aux choses que l’on peut encore améliorer. L’heure d’être nostalgique de bons moments et d’en espérer d’autres. Le moment de partager nos émotions, et de remercier les personnes qui étaient la, qui ont cru en nous.
En ce 29 décembre, il est l’heure pour moi de partager ce moment. De conclure les vidéos de 2018 le regard fixé vers 2019. Un énorme merci à tous.

 

En janvier 2018, je préparais comme il se doit l’année et l’arrivée de Red Dead Redemption II avec le déploiement de la Béta V2 de Rockstar Mag’. Après ça, il était l’heure pour moi de me lancer dans mon plus beau, défi. Mon plus grand et mon plus important chalenge : Le Tour de France Tous Gamers.
Une aventure incroyable qui me mènera sur les routes de France à la rencontre de joueurs en situation de handicap pour faire la connaissance d’Alexandre, Jennifer, Rayann, Damien, Théo, Florent, et Hichem. Mais aussi les associations Cap Game, Blog Game Lover et HandiGamer. Une aventure magique où j’ai été accompagné par mes compères Nicolas et Luca de chez Rockstar Mag’.

Tout au long de l’année j’ai également poursuivit le nouveau départ de la chaîne YouTube de Rockstar Mag entamé en septembre 2017. L’idée ? Proposait désormais du contenu intéressant, innovant, et surtout régulièrement. En 2018, c’est environ 160 vidéos qui sont arrivées sur Rockstar Mag. Plus que les 5 premières années. Nous sommes passés de 66.000 abonnés à 90.000 abonnés. Un énorme merci à tous !

C’était également l’heure pour moi de me lancer dans un nouveau projet. Dans quelque chose de nouveau, dans quelque chose que je n’avais jamais osé. Lancer mon site personnel, pour parler des jeux que j’aiment et qui m’inspirent. Le 8 août 2018 je lançais donc Liberty’s Games. Avec bientôt 1.900 abonnés sur la chaîne YouTube et bientôt 6.000 visites sur le site, autant vous dire que tout est bien au dessus de mes attentes ! Et que dire de vos nombreux retours très positifs… <3

Et puis il y’a eu la Paris Games Week 2018, juste après la sortie de nos 7 épisodes du Tour de France #TousGamers. Et là encore, c’était juste incroyable. Des rencontres folles, des interviews incroyables avec Maxime Chao, PP Garcia, nos amis de Cap Game avec Carole Quintaine, Julien Chièze et Hugues Ouvrard, sans oublier nos amis de chez HandiGamer. Nous avons même organisé une rencontre entre Rayann et Kayane et c’était juste fou !

Et puis il y’a eu également des rencontres. Et que dire des rencontres de cette année… Que ce soit dans un premier temps avec les joueurs de notre Tour de France #TousGamers. Mais aussi avec les copains de la communauté #CaroJu. Des créateurs passionnés, qui réalisent des vidéos et du contenus avec le coeur avec leur passion. Des abonnés, des viewers bienveillants tout aussi passionnés. Un énorme merci à vous mais en particulier à Carole Quintaine, la toute première personne à avoir cru en moi. À Julien Chièze qui a pris le temps de découvrir mon contenu, ma passion et qui lui aussi a cru en moi. Un énorme merci à tous, car c’est avec vos encouragements, votre soutien, vos messages que j’ai autant de force pour avancer.

Marci à Méroune avec Le Coin des Joueurs, Yannick et Roman avec The Share Players, Max et sa chaîne I am Big Max, Captain Hishiro et son Royaume de l’Imaginaire, Seb, Fred et Alexis de La Récré du JV, Diane, une modératrice hors norme avec son blog Play’n Travels, Un Gameur Passionné, et bien plus encore qui ont tous un talent et que je risque encore de découvrir cette année !

Merci à tous, et rendez-vous dès le début d’année 2019 pour plein de belles choses ! Une année que je compte rendre encore meilleure !

Aperçu – Just Cause 4

L’année 2018 touche à sa fin, et les deux grosses dernières sorties de l’année sont arrivées. Super Smash Bros Ultimate sur Switch, et Just Cause 4 sur PS4, Xbox One et PC. D’un côté, une exclue Nintendo légèrement sur-côté à mon gout, et de l’autre, Rico « Rambo » Rodriguez qui part encore une fois tout seul en guerre face à une dictature qui peut contrôler le climat (rien que ça). Que vaut donc cette quatrième aventure de notre chère Rico ? Je vous dit ça tout de suite !

Logo Just Cause 4

 

Bienvenue sur l’île de Solis, un nouvel environnement paradisiaque et juste immense, mais qui a de nouveau besoin d’un héros. Car oui, encore une fois un terrible dictateur sème la terreur et l’oppression sur le peuple, le forçant à vivre dans la peur. Bref, il n’y a qu’un seul homme qui peut rétablir les choses c’est bien entendu Rico Rodriguez. Désormais, notre bon Rico n’est pas à mi-chemin avec Rambo, mais plutôt à mi-chemin avec Terminator. En effet, votre grappin est désormais personnalisable, il est possible d’y installer des gadgets divers et variés et qui, parfois, servent vraiment à pas grand chose !
Vous en avez marre de votre bateau de plaisance qui rame ? Pas de soucis, installez y un mega propulseur grâce à votre grappin et ce dernier va s’envoler !
Vous avez également droit à un oeil bionique permettant de voir des choses que personnes ne peut voir ! Bref, je suis certain que dans Just Cause 5, Rico ne sera plus un humain !
Du coup, déjà que les trois premiers opus c’était le gros carnage, un jeu ultra-bourrain avec un Rico à peu-près humain, dans Just Cause 4 c’est encore plus le défouloir. Et on va dire que c’est le gros avantage du jeu de pouvoir littéralement tout péter. Le moindre bidon d’essence que vous allez exploser donnera une réaction ne chaîne qui fera tout exploser autour de vous. Les explosions sont bien faites ce qui donne un joli spectacle, ce qui nous donne envie de continuer et de tout faire péter. Tout le temps. Mais une fois l’effet « wouah c’est trio bien », on s’ennuie.

Screenshot Just Cause 4

Comme on s’ennuie, et bien on se lance tête baissée dans le mode histoire. Et là, c’est le drame. Car oui, si l’ensemble des scénario des Just Cause n’étaient pas ouf, et bien celui du 4 est catastrophique. Je ne vais pas mentir, si Just Cause 4 bénéficie seulement d’un « aperçu » un peu poussé et non d’une vraie « Critique » c’est parce que je n’ai pas eu la force d’aller jusqu’au bout du jeu par manque de temps et par ennuie total.
A aucun moment dans les 4-5 premières heures de jeu, ce dernier n’est crédible. Personnages mal joués, texte gênant, et mission très, très répétitive. Une fois sur deux il faut se positionner sur le toit d’un véhicule et le défendre d’un point A à un point B… Le jeu est vraiment simple, on fonce, on ne vise même pas, on tire dans le tas et ça passe. Ajoutez à cela de nombreux bugs et ça nous donne vraiment un jeu idéal pour ceux qui veulent juste tout péter encore, encore et encore. Autant vous dire que pour un joueur comme moi qui attache beaucoup d’importance au scénario, au script, à l’environnement du jeu, c’est la douche froide. Surtout un mois et demi après Red Dead Redemption II.

Screenshot Just Cause 4

Autre chose qui peut s’avérer sympa, c’est la principale nouveauté du jeu : les conditions climatiques. Les premières tornades, les premiers blizzard sont assez impressionnants et amusant, mais là encore tout comme le fait de tout péter, c’est drôle au début, mais cela devient très vite répétitif et lassant.
A côté de cela, on devra faire avec des graphismes très limites et parfois même honteuses pour un jeu PS4, One et PC. Un jeu pas crédible dans son ambiance très sombre mais avec une armée du chaos (les résistants qui aident Rico) en mode punk multicolore à la Rage 2.

CE QUE L’ON AIME DANS JUST CAUSE 4 :
– Ce jeu est un gros défouloir
– Action non stop
– Ça explose de partout et les explosions sont jolies
– Les premiers moments face aux conditions climatiques

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS JUST CAUSE 4 :
– Mon dieu que c’est moche par moment
– Des bugs, encore des bugs !
– Le style punk vu et revu
– Le scénario nul, très nul.
– Aucune crédibilité des personnages
– Missions répétitives
– L’intelligence de l’IA inexistante

Just Cause 4 Screenshot

A force de vouloir proposer toujours la même chose, Rico se fait emporter par la tempête. Un énorme bac à sable qui a du potentiel mais qui ne creuse pas pour proposer le meilleur. Alors oui, les possibilités sont quasiment infinies entre les gadget proposés, la possibilité de tout faire péter… Mais les bugs et l’intérêt inexistant du scénario va en frustrer plus d’un, surtout au prix de lancement du jeu. Finalement, il n’y a pas tant de nouveautés par rapport au précédent opus et Avalanche Studio à tout intérêt à prendre son temps pour le cinquième opus de Just Cause car la série se perd de plus en plus au fil des épisodes…

Merci à tous d’avoir suivit cet aperçu/critique, on se retrouve dès 2019 pour de nouveaux tests avec des jeux en VR ! On oublie pas le like, le partage, le commentaire et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! Merci à tous !

Dossier – Les 10 jeux qui ont marqué votre année 2018 !

Il y’a quelques jours, je réalisais mon top 10 des jeux qui ont marqué mon année 2018 et je vous proposais de participer, et de me donner dans l’espace commentaire VOTRE top 10 pour réaliser une deuxième vidéo sur VOS jeux de l’année 2018. Une première opération que j’avais essayé en novembre pour les journées mondiales du jeu vidéo avec mes 10 meilleurs jeux de toute ma vie, vous proposant ensuite de donner les 10 jeux qui ont marqué votre vie à vous.
Et comme en novembre, ce fut une petite réussite avec 32 participations et 49 jeux cités ! Mais seulement 13 jeux parviennent à se hisser dans votre top 10 !

VOS 10 JEUX DE 
L’ANNÉE 2018

10) DRAGON BALL FIGHTER Z / CRASH BANDICOOT N-SANE TRILOGY / SHADOW OF THE COLOSSUS

Top 10 Communauté 2018 Dragon Ball Fighter Z, Crash Bandicoot, Shadow of the Colossus

 

09) POKÉMON LET’S GO

Top 09 Pokémon Let's Go

Voir la critique

08) FORZA HORIZON 4 / SUPER SMASH BROS ULTIMATE

Top 10 Communauté 2018 Forza Horizon 4 Super Smash Bros Ultimate

Voir la critique de Smash Bros

07) FARCRY 5

Top 10 Communauté 2018 FarCry 5

Voir la critique

06) A WAY OUT

Top 08 A Way Out

 

05) ASSASSIN’S CREED ODYSSEY

Top 10 Communauté 2018 Assassin's Creed Odyssey

 

04) SHADOW OF THE TOMB RAIDER

Top 05 Shadow of the Tomb Raider

Voir la critique

 

03) GOD OF WAR / SPIDER MAN

Top 10 Communauté 2018 God of War et Spider Man

Voir l’aperçu de Spider Man

02) DETROIT BECOME HUMAN

Top 02 Detroit Become Human

Voir la critique de Detroit Become Human

01) RED DEAD REDEMPTION II

Top 01 Red Dead Redemption II

Merci à tous et rendez-vous en 2019 pour d’autres vidéos de ce genre où vous allez pouvoir donner VOTRE avis et participer à mes vidéos ! Encore merci de vos encouragements, de votre participations !
On oublie pas le like, le partage, le commentaire et de s’abonner les amis ! 😀

Joyeux Noël à tous les amis, et merci à vous pour vos cadeaux !

Les amis, l’année touche bientôt à sa fin, et l’heure des fêtes de fin d’année est arrivée ! Parmi les fêtes, il y’a ce jour particulier, cette période de Noël qui est spécial pour de nombreuses personnes. Et je tenais à vous écrire un petit mot, en cette veille du réveillon.
Nous sommes le 24 décembre au soir, dans quelques heures ce sera un moment de partage et d’échanges, et je tenais vraiment à vous remercier tous, pour les incroyables cadeaux que vous m’avez fait tout au long de l’année.
Lorsque nous sommes créateurs, le partage et vraiment le coeur de notre passion, mais c’est grâce à vous.
Merci d’être de plus en plus nombreux à m’accompagner dans mes aventures, que ce soit sur Rockstar Mag’ mais également sur Liberty’s Games qui fêtera ses 5 mois début janvier.

Merci pour vos messages privés, vos messages sur l’ensemble de mes réseaux sociaux, pour les partages, les like, les commentaires sur toutes les vidéos de mes deux chaînes. Merci d’être là, d’être vous, car sans votre aide et votre soutien je n’aurai pas autant de force d’entreprendre autant de belles choses !

Je vous souhaite sincèrement de passer un magnifique et agréable réveillon de Noël avec vos proches et de vivre à fond ce moment de partage. Nous on se retrouve très vite pour la dernière semaine de l’année qui sera encore sous le signe du partage !

Merci à tous <3

Chris’ 

Critique – Super Smash Bros. Ultimate

C’est sans doute la dernière grosse sortie de l’année 2018 et c’est la Nintendo Switch qui l’obtient avec une exclusivité et pas n’importe laquelle. Super Smash Bros. Ultimate signe le grand retour de la licence avec le jeu de la licence le plus complet jamais réalisé par Big N. Près de 74 personnages, 103 arènes, 600 esprits, une mode aventure, les traditionnels modes Smash et du online… Le tout réunit dans une ambiance incroyable et magiques avec une bande-son magistrales ! À premières vues, ce nouvel opus semble parfait ! Est-ce réellement le cas..?

Logo Super Smash Bros. Ultimate

Bienvenue dans l’arène, bienvenue dans Super Smash Bros. Ultimate, le sixième opus en 19 ans de la licence Smash Bros. Au fil des épisodes, Nintendo ne cesse d’augmenter le contenu de ses jeux, mais cette fois, cette édition 2018 est bien la version la plus complète jamais proposée par Big N. Avec 103 arènes et 74 personnages, effecivement il y’a de quoi impressionner pas mal de jeux. Rajoutez en plus de ça plus de 30h de musiques tirées des plus grandes licences présentes dans le jeu et intégralement refaites par Nintendo, cela donne déjà de très très bonnes bases pour débuter.
Au niveau du contenu nous permettant de nous amuser, nous disposons du fameux mode « Smash » qui propose les fameux tournois, les combat simple, mais aussi les smash en bande permettant de jouer à 3 contre 3 ou 5 contre 5 et le smash spécial. Dans cette catégorie vous allez pouvoir participer à des smash divers avec des personnages qui auront des tailles différentes en fonction de vos choix. Un smash général où vous allez affronter tous les personnages du jeu, et enfin, un 300% super mort subite, où tous les personnages débutent avec un taux de dégât à 300%. En gros, le premier qui se fait toucher il meurt !

Screenshot Super Smash Bros Ultimate

Nous disposons également du mode en ligne permettant d’affronter d’autres joueurs et vos amis même à distance. Malheureusement, pour cette partie du jeu que je n’ai pas testé moi-même (n’ayant pas encore pris d’abonnement Nintendo Online), les premiers retours sont plutôt mitigés avec apparement pas mal de bugs, de ralentissements et de soucis pour rejoindre vos amis dans les mêmes parties. Plutôt moyen.

Mais le principal mode de Super Smash Bros Ultimate sera sans aucun doute le mode « Esprits ». Il s’agit du mode histoire, ou plutôt du mode « Aventure » comme il se fait appeler. Diviser en deux parties, vous aurez dans un premier temps la trame principale du jeu et dans un second temps un « tableau des esprits ». Ce dernier vous permettra de récupérer de nombreux esprits qui sont présents dans le jeu (au total de 600 tout de même). Pour cela, vous allez lancer un premier combat et le concept sera simple. Vous gagnez ? Vous débloquez un esprit. Vous perdez ? Sachant que vous avez une seule vie ? L’esprit est perdu et il faudra refaire de nombreuses heures de jeux pour espérer le faire réapparaitre ou le débloquer dans la trame principale.

Mais du coup, c’est quoi un esprit ? C’est la principale nouveauté de Super Smash Bros Ultimate. Il s’agit d’un compagnon, issu des fameuses licences présentes dans le jeu qui va être un soutien de votre combattant. Vous allez pouvoir accumuler jusqu’à trois esprits qui seront des atouts dans votre parties. Au plus vous jouez avec un esprit, au plus il augmente son niveau, au plus il est fort et il aide votre personnage. Alors ne nous emballons pas non plus, les aides sont très subtiles, il vous permettra de réaliser un « super-saut » à un moment où vous en avez bien besoin, ou de vous rendre invincible quelques secondes si vous êtes le tout premier joueur à infliger des dégâts à un autre combattant au début du round.

Esprit Super Smash Bros Ultimate

Pour ce qui est du principal atout de Super Smash Bros. Ultimate… Le fameux mode « histoire » et bien… C’est plutôt un pétard mouillé ! Je m’explique.
Le mode histoire dans Smash Bros est arrivé sur Wii avec Super Smash Bros. Brawl. Une sympathique mode histoire, avec un scénario, une trame, des cinématiques, un début, un milieu et une fin. Ce dernier à tout simplement disparu sur Super Smash Bros. for Wii U/for 3DS. Avant de faire son grand retour sur Nintendo Switch avec Ultimate. Mais il s’agit en réalité que d’un vulgaire mode arcade camouflé en mode aventure.
Dès le début du jeu, tous les combattants se font capturer. Seul Kirby survit et va partir à la reconquête des âmes volées. Vous débutez donc le jeu avec Kirby et il va falloir enchaîner les combats pour débloquer des combattants et des esprits. Mais c’est tout. Aucune cinématique, aucune intrigue, rien du tout. On parcours juste une map qui ressemble à un jeu de plateau et on enchaîne les combats, sans réel but. Parfois, il y’a des petites variantes avec du vent ou des pièges sur l’arène. Parfois il y’a des petits défis, des combats à 2, 3 ou 4… Mais c’est tout. Au final, le mode histoire n’est qu’un enchaînement de combat, sans histoire et très répétitif. Et ça, c’est plutôt très décevant.

MAP mode histoire Super Smash Bros Ultimate

Personnellement, j’éprouve une certaines amertume après de nombreuses heures de jeux sur ce Super Smash Bros Ultimate. D’un côté, le contenu gigantesque du jeu impressionne avec un nombre de combattants, d’arènes et d’esprits colossale. De l’autre, on regrette que les modes de jeux soient finalement si sommaire.
Côté gameplay je trouve là encore que ce Smash Bros n’est pas une réussite. Je trouve le gameplay beaucoup trop exigeant, l’IA cheatée à de nombreux moments et une configuration des touches très étranges, qui peut être changées mais qui ne marche pas tout le temps. Le système de sortie d’arène est assez étrange et plusieurs fois on se fait prendre au piège et on tombe sans le vouloir et sans avoir été éjecté par un adversaire. Très clairement, Smash Bros Ultimate n’est pas un jeu accessible à tous dès les premières minutes de jeu. Il faudra plusieurs heures de jeux pour le prendre bien en main pour les joueurs qui ne connaissent pas le genre, qui débutent ou qui sont habitués à d’autres jeux comme un certain PlayStation All Stars Battle Royale.
On pourra aussi reprocher à ce nouvel opus de n’être que finalement une version « complète » de Super Smash Bros. for Wii U, un peu comme l’était Mario Kart 8 Deluxe. Mise à part les esprits, on cherche les nouveautés et l’innovation.

CE QUE L’ON AIME DANS SUPER SMASH BROS. ULTIMATE :
– Le contenu juste dingue (74 personnages, 103 arènes, 600 esprits)
– Très fun à plusieurs
– Beaucoup de modes de jeu
– Graphiquement plutôt joli
– Bande son incroyable

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS SUPER SMASH BROS. ULTIMATE :
– Un mode histoire qui en est pas vraiment un
– Le gaemplay très exigeant qui ne plaira pas à tout le monde
– Les esprits une nouveauté vraiment utile ?
– Le mode en ligne qui bug
– Quelques ralentissements par moment surtout à 8.

Artwork Super Smash Bros Ultimate

Au final, c’est plutôt un retour assez mitigé pour ce nouveau Super Smash Bros. Nintendo propose certes l’opus le plus complet de la saga, mais néanmoins pas le plus convainquant. Le gameplay assez spécial ne plaira pas à tout le monde et le côté répétitif du titre risque d’en refroidir plus d’un !

Merci à toi d’avoir suivit cette critique, n’hésites pas à me donner ton avis sur le jeu et de laisser un petit pouce bleu sur la vidéo, ainsi qu’un partage et de t’abonner si ce n’est pas déjà fait ! On se dit à très vite pour les dernières vidéos de 2018 !

Dossier – Mes 10 jeux qui ont marqué mon année 2018

L’année 2018 touche à sa fin ! Dans onze petits jours nous serons déjà en 2019 pour débuter une nouvelle année qui s’annonce… SPLENDIDE ! Mais en attendant, il est l’heure du bilan ! De revenir sur cette année 2018 en jeu vidéo (avant d’y revenir en globalité la semaine prochaine). L’heure pour moi de montrer quels sont les 10 jeux qui ont marqué mon année et pourquoi ! Après ? Et bien ce sera à TOI de me dire TON top 10 pour réaliser une nouvelle vidéo la semaine prochaine avec le top 10 de la communauté !

LES 10 JEUX DE MON ANNÉE 2018

10 SoulCalibur VI & Beat Saber

Top 10 SoulCalibur 6 / Beat Saber

Voir la critique de Beat Saber
Voir la critique de SoulCalibur VI

09 – Pokémon Let’s Go

Top 09 Pokémon Let's Go

Voir la critique de Pokémon Let’s Go

08 – A Way Out

Top 08 A Way Out

07 – Shadow Of The Colossus

Top 07 Shadow of the Colossus

06 – Spyro Reignited Trilogy

Top 06 Spyro Reignited Trilogy

Voir la critique de Spyro Reignited Trilogy

05 – Shadow of the Tomb Raider

Top 05 Shadow of the Tomb Raider

Voir la critique de Shadow of the Tomb Raider

04 – Astro Bot Rescue Mission

Screenshot Astro Bot Rescue Mission 004

Voir la critique d’Astro Bot

03 – God of War

Top 03 God of War

 

02 – Detroit Become Human

Top 02 Detroit Become Human

Voir la critique de Detroit Become Human

01 – Red Dead Redemption II

Top 01 Red Dead Redemption II

Voir la critique de Red Dead Redemption II

Merci à tous et rendez-vous tout de suite dans les commentaires de la vidéo pour me donner VOTRE top 10 afin que je puisse faire une deuxième vidéo sur les 10 jeux de l’année 2018 selon la communauté !
On oublie pas le like, le partage, le commentaire et de s’abonner les amis ! 😀

Working From Your Home

Always strive for better work. Never stop learning. Have fun a clear plan for a new project or just an idea on a napkin? Sky, land, and sea disappear together out of the world…

Critique VR – Wipeout Omega Collection VR

L’année 2018 arrive bientôt à son terme et il est l’heure de finaliser les dernières vidéos avant de repartir encore plus fort en 2019 ! Et pour cela, je te propose une dernière critique en VR (deux autres critiques normales sont encore au programme). Cette dernière critique VR sera dédiée à Wipeout Omega Collection ! Le jeu est arrivé en 2017 en exclusivité sur PS4 avec une petite mise à jour gratuite en VR qui est arrivée début 2018. Que vaut donc les courses de vaisseaux en réalité virtuelle ?

Logo Wipeout Omega Collection VR

Wipeout c’est un des grands classiques de la première PlayStation ! Un jeu également sorti sur d’autres supports comme la Saturn, la Nintendo 64 ou encore sur PC. Bien que ce soit sur les consoles PlayStation que la licence fut la plus marquante. L’annonce d’un remake ultra HD en 4K n’a donc pas surpris grand monde. Cependant, la déclinaison en VR via un patch gratuit fut une belle surprise. Le jeu propose donc Wipeout HD (sorti en 2008 sur PS3), Wipeout Fury (un DLC de Wipeout HD sorti en 2009) et Wipeout 20148 (un opus PS VITA de 2012). Le tout avec un style graphique amélioré et une résolution 4K. Premier constat, le jeu est beau, mais il n’est pas impressionnant, et au fil des heures on se rend même vite compte qu’il peut être décevant graphiquement sur certains aspects. Les explosions et les effets des armes sont très limites. Il y’a beaucoup de textures qui ne sont pas nettes surtout en VR, certains effets de lumières sont assez moyens. C’est dommage pour un remake HD quand on voit les belles choses qui ont pu être faites sur Crash Bandicoot ou Spyro.

Wipeout Omega Collection VR

Avec deux jeux et demi réunis en un seul, la durée de vie est assez conséquente ! Vous disposez des trois modes campagnes, d’une racebox qui est l’équivalent d’un mode arcade avec la possibilité de faire des courses à plusieurs sur un même écran, de faire des courses simples, des championnats etc… Et un mode en ligne. De quoi vous occuper de nombreuses heures en VR ou non ! Techniquement le jeu est très compliqué à maîtriser sans la VR. Et même en facile, il va falloir quelques longues courses pour le prendre en main. Le plaisir du jeu est loin d’arriver dans les premières minutes où l’on passe notre temps à longer les murs et être ralenti voir même voir notre vaisseau s’auto-détruire.
Le gameplay est tellement bien plus plaisant en VR. Le jeu devient beaucoup plus maniable et on prend enfin un peu de plaisir. Il existe plusieurs petits tips pour piloter votre vaisseau. Un double coup sur les gâchettes feront faire un écart à votre vaisseau, tandis qu’une pression que la gâchette du côté du virage que l’on négocie vous aidera à mieux l’appréhender. Vous disposez également de pas mal d’items pour réparer votre vaisseau ou détruire vos adversaires.
Pour ce qui est de la vue cockpit…

Wipeout Omega Collection VR

Cette dernière laisse assez perplexe. Certains cockpit disposent du strict minimum. D’autres sont un peu plus détaillés mais ce n’est pas non plus la folie (comparé à un EVE Valkyrie…). Il y’a également certains détails qui, personnellement me déranges assez. Par exemple le fait que notre avatar soit un bloc de pierre qui ne bouge pas d’un poil. Même lorsque l’on fait un looping, une vrille, que notre vaisseau est secoué dans tous les sens, il reste de marbre. C’est dommage, surtout dans les virages ou les bras ne bougent même pas. Nos mains sont fixées sur le manche de navigation qui reste statique. Plutôt moyen.
Enfin, l’une des déceptions est qu’il n’y a pas de sensations. Et oui, c’est plutôt difficile à croire, mais la plus grosse sensation que vous aurez ça va être lors des départs, et pendant les cinq premières minutes du jeu. À côté de ça, on a très vite une sensation de lassitude, d’habitude, et très vite on a plus du tout de « whouah effect ». Le souci c’est que les vaisseaux sont propulsés à 400km/h et la vitesse reste stable. On peut faire des circuits sans relâcher l’accélérateur et même si dans certains virages ont perd 100km/h cela ne se voit même pas à l’écran. Du coup on a aucun effet et c’est vraiment dommage !

Wipeout Omega Collection

Globalement, Wipeout Omega Collection nous laisse un sentiment mitigé. Ce n’est pas un mauvais jeu loin de là, mais c’est loin d’être un jeu incroyable qui vous marquera. Les passionnés de vaisseaux, les nostalgiques de la licences y trouveront leur compte que ce soit en VR ou non. Pour les autres, le jeu risque de beaucoup les amuser les premières minutes et les lasser au bout de quelques heures de jeu.

CE QUE L’ON AIME DANS WIPEOUT OMEGA COLLECTION :
_ La durée de vie très correcte
_ Du multijoueur en écran scindé
_ Un mode en ligne même en VR
_ De nombreuses pistes et vaisseaux
_ Présence d’une vue cockpit

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS WIPEOUT OMEGA COLLECTION :
_ La sensation de vitesse n’est pas impressionnante en VR
_ Graphiquement on aurait pu faire mieux
_ Certains cockpits disposent du minimum syndical en terme de texture
_ Notre avatar statique qui ne bouge même pas les bras pour tourner
_ Les effets vraiment pas top (explosions, missiles etc…)

Wipeout Omega Collection

N’hésites pas à me faire ton petit retour dans les commentaires de la vidéo pour savoir si tu as aimé ou non cet opus de Wipeout en VR ! On oublie pas également le petit like, le commentaire et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! Encore merci et à très vite pour de nouvelles vidéos !

Cela s’active du côté des projets de Leslie Benzies !

Si je vous parles d’un certain Leslie Benzies, est-ce que cela vous dit quelque chose ? Non ? Pourtant, c’est un monument du jeu vidéo puisque c’était le directeur du studio Rockstar North entre 2001 et 2016 et qu’il a dirigé tous les GTA sur cette période. De GTA III à GTA V, c’était lui qui était aux commandes des projets et du studio.
On vous a beaucoup parlé de l’affaire Leslie Benzies sur Rockstar Mag’ et de son mystérieux départ en janvier 2016, ainsi que du retournement de situation en avril 2016 avec sa plainte déposée auprès de Rockstar et Take Two. Et vu le climat plutôt moyen autour de cette affaire, je préfères vous parler des futurs plans de Benzies ici et non sur Rockstar Mag’.

Juste après son départ, Benzies n’a pas chômé et il s’est lancé dans un nouveau projet, le rachat de plusieurs studios et le lancement d’EveryWhere, son prochain projet. Après plusieurs mois et plusieurs années même de silence, il se pourrait qu’EveryWhere soit prêt à se montrer. En effet, sur le compte twitter officiel du jeu une première image d’une jeune femme fut mise en ligne.


On y découvre également un site bien mystérieux du nom de « build a rocket boy« . Et le site en question semble être le site officiel d’un nouveau studio très proche du jeu EveryWhere. En tout cas, le site dispose d’un espace presse, d’un espace de communiqué de presse, et d’un espace « jeu ». Et dans cette catégorie, nous retrouvons seulement le jeu « EveryWhere ».
Voilà ce que l’on apprend sur le jeu en question sur ce site :

Dans un avenir proche, la technologie a amené l’humanité au bord d’un changement mondial en mutation.
Il y a ceux qui veulent utiliser cette technologie à leur avantage, et ceux qui veulent l’utiliser pour aider toute l’humanité. Allons-nous regarder vers les étoiles? Ou regarder seulement à nos pieds? Serons-nous inspirés? Ou vivre dans la peur?
Il y a une guerre entre le bien et le mal dans le cœur des hommes et des femmes. Tout est en train de changer. Et il n’y a pas de retour en arrière.
C’est un jeu. C’est une communauté. C’est un nouveau monde. La tempête est à l’horizon. Et ce n’est que le début de PARTOUT.

Voici le synopsis du jeu, mais cette fois sur le site officiel de ce dernier :

Un jeu vidéo qui simule et fusionne le monde réel avec le virtuel. Vivez vos propres histoires comme vous vivez dans la nôtre.

Il semblerait que le site officiel d’EveryWhere ne fut pas mis à jour. Il semblerait donc que ce nouveau studio soit très proche d’EveryWhere puisque dans la partie « News » on peut voir qu’il s’agit bien d’une nouvelle société. Et il y’a un petit puzzle d’une fusée. N’hésitez pas à découvrir le site officiel de « Build A Rocket Boy« .

Si l’on fait un petit tour du côté des réseaux sociaux de cette nouvelle entreprise, on peut voir une autre image sur Twitter.

On apprend ainsi que le studio recrute pour prendre part à un projet « entre la réalité et un monde simulé ». .On peut ainsi voir qu’il s’agit bien d’un studio qui travaillera sur EveryWhere.
Du côté des pages Facebook de Build A Rocket Boy ou d’EveryWhere pas grand chose, juste un partage de lien vers les emplois disponibles. Les deux images sont seulement disponibles sur Twitter.

Comptez sur moi pour surveiller de près ce nouveau projet qui devrait être dévoilé dès l’année prochaine ! Bonne journée à tous sur Liberty’s 🙂

L’année 2018 vue par Jeanne

L’année 2018 touche à sa fin tout doucement, et mon dieu quelle année en termes de sorties et d’annonces ! Je vais essayer dans cet article d’être la plus franche possible, et vous parler de mes déceptions, de mes coups de cœur, et de ce que j’attends vivement pour cette année 2019…

La déception qui m’a brisé le cœur !

Et encore, ce titre est faible, et ça me fait mal de l’écrire, si si… Je parle de Shadow Of the Tomb Raider. Ma Lara, ma chère Lara, c’est le cœur brisé que je t’annonce que tu fais partie de mes déceptions de cette année. Je m’explique ! Fan de la saga depuis mes 5 ans, j’en ai fait des aventures à tes côtés ! Rappelle-toi, l’Egypte, la jungle profonde, Venise, Londres, et j’en passe ! Et là, le drame. J’avais sincèrement pris beaucoup de plaisir à jouer à Tomb Raider Definitive Edition, mais n’ayant pas pu mettre la main sur le second de cette trilogie, c’est avec impatience que j’attendais tout naturellement la sortie de Shadow of the Tomb Raider. Ils l’annonçaient comme étant le plus sombre, avec des nouveautés et j’en passe. Je me précipite donc de mettre le CD dans ma console, et là… Je retrouve juste un jeu comme un autre, avec peu de nouveautés si ce n’est le fait de se mettre de la boue sur soi, en terme d’innovations on a connu quand même mieux. Puis je ne sais pas mais, les jeux se ressemblent trop, créant alors un schéma classique qui lasse : énigmes, méchants à tuer, énigmes, méchants à tuer, sans compter le nombre de cinématiques qu’il y a.

Après je vous l’accorde, peut être que j’en attendais trop, ou que j’attendais autre chose et que j’étais trop hypée par ce jeu, c’est possible aussi. Mais je peine à le finir, je joue peut-être vingt minutes grand maximum et je me lasse et je coupe tout. Après oui, les graphismes sont beaux, l’histoire est potable, mais non, je n’y arrive pas. Etant fan de cette saga, ça m’embête vraiment de ressentir cela vis-à-vis de ce jeu. S’il y a des prochains Tomb Raider, je ne sais sincèrement pas si je les tenterais ou non… Mais bon, je reste toujours fan de Tomb Raider, mais je préfère quand même les premiers ! J’espère sincèrement que les prochains seront innovants et que ça ne sera pas du déjà-vu, et que l’on retrouvera notre Lara avec son double-gun !

J’ai passé quelques jours chez les Bakers, et ils sont charmants !

Voici l’un des coups de cœur de cette année 2018 pour moi. Certes il est sorti en 2017 mais je n’ai pu mettre la main dessus seulement cette année, et qu’est-ce que j’ai aimé avoir peur ! Je veux vous parler bien sûr de Resident Evil 7 Biohazard. Je suis assez fan des jeux d’horreur, que ce soit du Resident Evil, Silent Hill, ou Outlast, et j’avais une petite crainte quant à ce nouvel opus. Il n’en fut rien ! En effet, j’ai passé quelques (beaucoup) d’heures dessus et j’ai tout simplement adoré ! Ce Redisent Evil à la première personne chez les Baker fait froid dans le dos. Tout d’abord cette ambiance des plus glauques. Vous vous retrouvez emprisonnés malgré vous dans cette familles des plus monstrueuses et des plus bizarres, et vous devez alors vous enfuir mais en même temps vous devez sauver votre femme, qui elle aussi est désormais possédée. Vous vous retrouvez alors invités malgré vous à un « repas » à base de larves et j’en passe, et vous vous rendez-compte que le père Baker n’est pas des plus tendres ! Le décor est planté : vous avez affaire à une famille monstrueuse et qui ne sont pas tout à fait humains…

Parlons aussi de la difficulté de certains passages ou de certaines énigmes que j’ai personnellement adoré, même si je m’en arrachais les cheveux ! Effectivement, certains passages dans ce jeu sont assez compliqués et le temps que vous réfléchissiez, il y a le père Baker qui a résussité pour la énième fois et qui essaie de vous buter pendant que vous tenter de résoudre un problème. Ou les nombreux jump scare toujours bien placés et que l’on attend pas (il y a certains jeux d’horreur où l’on s’attend à voir un jump scare à tel endroit, et ça ne manque pas, donc l’effet de surprise/effroi fait un flop…).

De plus, je trouve que les personnages sont tous attachants, oui oui même le père Baker ! Lors de votre histoire vous découvrez le pourquoi du comment, on découvre alors un père de famille touchant, et sincèrement désolé de tout ce qui se passe et de tout ce que vous devez subir. J’ai même versé ma petite larme durant ce passage. Et l’un des points forts que je retiendrais pour ce jeu, c’est sa durée de vie ! Non seulement d’être graphiquement beau, le jeu dure assez longtemps ! Et quand vous pensez en avoir fini, ça continue, et ça c’est vraiment rare de nos jours de trouver un jeu assez long. Bref, gros coup de cœur pour moi ! Vivement un prochain Resident Evil !

Une histoire Humanoïde poignante

Comment passer à côté de ce jeu sorti sur PS4 qui m’a totalement bouleversé… Je parle bien entendu de Detroit Become Human. C’est perplexe que je me suis lancée dans cette aventure, et je dis perplexe car les jeux sous forme de QTE (Quick Time Event) je ne suis pas spécialement fan… Mais la, grosse claque ! J’ai totalement accroché et adoré Detroit… Des personnages touchants, attachants, une histoire qui remet un tas de choses en question, notamment la place de l’Homme dans la société ou sur terre. Les comportements que l’on peut avoir… De plus, le fait que les choix que nous faisons aient des conséquences, et peuvent totalement changer la donne du jeu est tout simplement excellent, même si je vous l’avoue que une ou deux fois j’ai décidé de recommencer un chapitre… Et que dire sur le casting que je trouve juste exceptionnel, et aussi la VF du jeu, avec notre cher Donald Reignoux qui, encore une fois, incarne le personnage à la perfection. Dans cette aventure, que je ne vous spoilerai pas, nous suivons donc les histoires de trois humanoïdes, qui n’ont aucun lien au départ. Oui mais… Nous avons Markus, humanoïde aux services d’un touchant monsieur âgé, artiste, avec le cœur sur la main. Kara, aux services d’un père de famille alcoolique et de sa petite fille. Et Connor, agent de police, qui doit résoudre des affaires avec un flic qui ne porte pas vraiment les humanoïdes dans son cœur… Si ces trois personnages n’ont pour le moment rien en commun, une seule et même cause va tout remettre en question, et leurs destins vont se croiser… Au fil de votre aventure, vous avez plein de choix à faire, qui auront des conséquences, qu’elles soient bonnes ou mauvaise, donc faites attention avant de décider quelque chose car vous pourrez vite le regretter. Et si vous n’avez pas fait ce jeu, je vous le conseille vraiment… Mais prenez un paquet de mouchoir avec vous !

 

Ce que j’espère et j’attends pour 2019 !

Hideo Death Kojima Stranding !

J’attends beaucoup de cette nouvelle année ! Et surtout un jeu que j’attends énormément depuis deux ans maintenant : Death Stranding ! Très triste et déçue, comme beaucoup, de l’annulation de Silent Hills, je n’ai pas caché ma joie quand le grand Monsieur Hideo Kojima a annoncé un autre jeu avec mon cher et tendre Norman Reedus ! Le nom est posé, Death Stranding. Et l’univers aussi ! Même si pour le moment tout reste encore un peu flou, nous pouvons imaginer du grand Kojima comme nous le connaissons ! Un univers glauque, très mystérieux, et un jeu sûrement plein d’énigmes, casse tête, et horrifique. Mais le mystère subsiste quant à sa date de sortie, mais nous pouvons espérer une fin 2019 dans le meilleur des cas, car rappelez-vous que l’annonce est tombée : le jeu est désormais jouable du début à la fin ! De plus, le casting est tout simplement fou ! Comme je vous le disais, nous retrouvons Norman Reedus (Daryl dans The Walking Dead), Léa Seydoux, Mads Mikkelsen, Lindsay Wagner, Troy Baker, Emily O’Brien… Bref, que de beaux noms !

J’attends vivement ce jeu qui, je suis sûre, sera à la hauteur de mes espérances. Et me replonger dans l’univers de Kojima est juste plaisant et limite jouissif. Vivement donc une annonce officielle pour cette satanée date.

Adieu PS4, bonjour PS5 !

J’en attends beaucoup de Sony cette année, et surtout avec le choc de l’annonce de leur non-présence à l’E3 2019. Je ne vais pas vous dire ce qui va se passer, car je n’en sais strictement rien comme la plupart des gens, mais, je vois et j’espère, une grande conférence Sony, peu de temps avant l’E3, avec l’annonce de la prochaine PlayStation ! Quelques éléments me font penser que ça serait possible, mais d’autres personnes vous diront que non. Mais pour rappel, un brevet a été déposé concernant les fameuses manettes DualShock, avec un écran tactile intégré à celles-ci… Et ça serait les manettes pour la prochaine console de Sony. Ces quelques éléments me font espérer l’annonce de la PlayStation 5. Je n’ai plus qu’à croiser les doigts et attendre impatiemment.

Une nouvelle aventure avec Nook !

Quelle surprise ! Et oui, moi qui ne suis pas trop Nintendo, je dois vous avouer que j’attends tout de même un jeu sur Switch : Animal Crossing 2. J’avais adoré Animal Crossing New Leaf, jeu auquel je joue encore actuellement, et Animal Crossing Pocket Camp. Même si certains pensent que ce jeu est lent, moi je l’apprécie pour son univers tout mignon qui fait parfois du bien au moral. Tout le monde est heureux, tout est joli, les mélodies sont douces et tout le monde vous aime ! C’est un jeu « pas prise de tête » et qui se joue sur la durée. Même si dans New Leaf parfois le temps paraît long, cela reste plaisant à jouer.

Cependant, pour ce second gros opus d’Animal Crossing, je ne sais pas vraiment ce que nous préparent Nintendo et Monolith. Il n’y aura pas Marie, mais Nook. Allons-nous tenir un magasin avec lui ou vendre des maisons aux habitants ? Le mystère persiste. On en saura sans toute plus dans les mois à venir. En attendant, je vais économiser pour m’acheter une Switch… et le jeu !

Du bonus pour vous !

Faire un article comme celui-ci est assez compliqué car je pourrais vous écrire pendant des heures de ce que je pense de tel ou tel jeu, telle ou telle chose. Je vais simplement vous parler des jeux que j’espère faire dans cette année 2019 que je n’ai pas encore eu la chance de faire ! Tout d’abord, je vais enfin me lancer dans l’aventure de Red Dead Redemption 2. Je ne vous cache pas que j’étais très réticente envers ce jeu et qu’il ne m’attirait pas du tout. Certes il est magnifiquement beau, très bien réussi et sa durée de jeu, n’en parlons pas, mais cet univers du Far West n’est pas du tout ce que j’apprécie le plus. Mais… j’ai regardé plusieurs streams, lu plusieurs articles, et mon petit cœur de faible a craqué. C’est peut-être même le jeu auquel je veux absolument jouer maintenant. A vrai dire, en ce moment j’ai vraiment envie de jouer à des jeux en mode campagne, jouer seule, dans ma bulle. Et celui-ci a l’air juste totalement fou.

Il y a aussi God Of War que j’aimerais énormément découvrir dans cette nouvelle année. L’histoire est touchante, les personnages aussi, et j’aime le fait de découvrir l’évolution de la relation entre Kratos et son fils au fil du temps. Puis l’univers me laisse juste sans voix…

Et pour un peu plus de légèreté, je vais aussi sûrement craquer pour Call of Duty Black Ops 4 et Overkill’s the Walking Dead. Ayant testé la béta de BO4, j’avais vraiment apprécié le battle royale qui changeait des autres. Et le fait de tomber sur des zombies durant les games donnent un coup de fouet au gameplay et j’ai trouvé ça très appréciable. Du stress en plus, c’est toujours bon ! Et pour Overkill’s the Walking Dead, je le prendrais sûrement, même si les retours ne sont pas vraiment bons. Je suis fan de l’univers de Robert Kirkman, et je veux pouvoir me faire mon propre avis sur ce jeu. Et en coop, il y a moyen de passer de bonnes heures de jeu avec ses amis à essayer de tuer des zombies !

Je tenais à remercier Liberty qui a bien voulu publier mon article ici. Même si il n’a rien à voir avec le reste, il me tenait énormément à cœur et je voulais absolument partager mes coups de cœur, déceptions, et mes espoirs ! De plus, cela va bientôt faire un an maintenant que je suis devenue rédactrice gaming, et j’espère continuer cette merveilleuse aventure encore longtemps chez Rockstar Mag 🙂 et merci à Etienne Dumortier de m’avoir laissé ma toute première chance, et de me faire encore confiance aujourd’hui, et merci à Julien Blary de m’avoir permis de me perfectionner le temps de quelques mois chez lui ! Sans rancune.

 

Scroll to top