• Type:
  • Genre:
  • Duration:
  • Average Rating:

Mois : avril 2019

Critique VR – Trainer VR / Beat Blaster (3dRudder)

Après quelques jours en compagnie du 3dRudder, je peux commencer à vous parler de quelques expériences ! Des tests un peu différents ou je ne jugerai pas forcément que la qualité du jeu, mais également l’intérêt du 3dRudder ! Pour commencer, voici deux petits jeux sympa : Trainer VR et Beat Blaser.

TRAINER VR

Trainer VR est un petit jeu qui vous plongera dans votre enfance ! Car oui, le but du jeu est de créer vos propres map et de jouer aux petits trains ! C’est marrant, c’est drôle, mais il n’y a pas vraiment d’intérêt et l’on va vite se lasser. D’autant plus que c’est assez cher (15€ le jeu tout de même).
L’intérêt du 3dRudder est de pouvoir exploiter pleinement l’accessoire ! Avancer, reculer, se diriger sur les côtés, monter ou descendre en hauteur, pivoter sur nous même ! Cela peut-être un bon entrainement, mais pour ce jeu, le 3dRudder est surtout un gadget ! Il est loin d’être indispensable.

Trainer VR - Screenshot PSVR 3dRudder

BEAT BLASTER

Pour ce qui est de Beat Blaster, il s’agit d’un runner. Vous allez devoir aller d’un point A, à un point B, dans une limite de temps, sans toucher d’obstacles et sans vous faire toucher par des ennemis ! Et là, pour ce jeu, le 3dRudder est vraiment intéressant ! Cela permet de tirer sur nos ennemis en même temps que l’on se déplace, de gérer nos déplacements et notre vitesse, de réaliser de belles esquives ! Clairement, Beat Blaster est l’exemple même du jeu qui s’associe parfaitement au 3dRudder.
Le jeu en lui même est bien sympa, assez addictif où l’on enchaîne les niveaux en essayant de ne pas perdre pour ne pas tout recommencer à zéro !

Beat Blaster - Screenshot PSVR 3dRudder

C’est donc un retour plutôt positif sur l’utilisation de ses deux jeux pour le 3dRudder, bien que Beat Blaster soit réellement le jeu pour cet accessoire. Il reste vraiment secondaire pour Trainer VR (qui est un jeu sympa quelques minutes).

Merci à tous d’avoir suivit cette critique, on se dit à très vite sur Liberty’s Games, n’hésitez pas à mettre un petit like, de partager la vidéo et de vous abonner si ce n’est pas déjà fait !

Critique VR – Nintendo Labo, Mario Odyssey et Zelda Breath of the Wild

Près de 14 ans après avoir initié la réalité virtuelle avec le Virtual Boy, Nintendo est de retour, avec une VR en carton tout droit sortie de son Nintendo Labo ! De la VR à petit prix (entre 20 et 70€ selon les packs) accessible a tous. Mais est-ce une VR convaincante ? Est-ce une bonne alternative à la VR haut de gamme ? On en parle tout de suite !

En Bref…

Gameplay : Le gameplay en VR de la Switch est une douleur. Déjà, devoir tenir son casque d’une main pour agiter le joy-con d’une autre n’est pas pratique. Idem lorsque les joy-con sont attachés à la console et que vous deviez tenir ainsi la console et le casque devant vos yeux. Ce n’est pas pratique, et ça donne vite mal au crâne ! Rajoutez à cela une optimisation laborieuse… 

Graphismes : Premier mauvais point pour cette VR, c’est les graphismes vraiment catastrophiques. Cette VR fait aussi office de rétrogaming, car vous avez l’impression de jouer sur Wii il y’a 11 ans de cela ! Les décors sont pauvres en détail (enfaite, il n’y en a pas). Même Mario et Zelda en VR perdent énormément en qualité avec de l’aliasing à foison ! Dommage. 

Durée de vie : Elle est très courte. Nous n’avons pas de minis-jeux, mais des « minis, minis, minis-jeux ». Ils sont au total de 64 (env.70 pour les minis-jeux spécifiques aux accessoires) et en moins de 2h vous en aurez fait le tour. Au final, le plus long c’est le montage du casque et des accessoires (et c’est sans doute le plus fun, car c’est vraiment bien foutu).

Bande-Son : Rien à signaler, c’est dans la continuité des premiers éléments si dessus. 

Optimisation de la VR : Là encore ce n’est pas top. Que ce soit avec les minis-jeux (qui ne sont pas précis pour la plupart), que ce soit avec Mario Odyssey (vous avez de petits niveaux, où la caméra ne bouge pas et vois observez juste Mario se déplacer) ou le pire de tout… Zelda Breath of the Wild qui provoque des effets de Motion Sickness en 5 minutes ! 

Intérêt du jeu : Difficile de trouver un intérêt à Nintendo Labo, surtout si vous avez déjà essayé ou que vous possédez une VR haut de gamme (PSVR, HTC, Oculus). Bien que la VR sur Switch n’a jamais prétendu vouloir rivaliser avec cette gamme de produits. Cependant, même à petits pris, on a pu voir des expériences beaucoup plus convaincantes sur mobile. Là, très honnêtement, la plupart des minis-jeux n’ont aucun intérêt en VR. 

Gameplay Nintendo Labo VR Canon

CE QUE L’ON AIME DANS LE NINTENDO LABO VR :
_ La construction du casque et des accessoires vraiment top
_ Un petit prix
_ Mario Odyssey VR : Bonne expérience mais beaucoup trop courte

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS LE NINTENDO LABO VR :
_ Très mal optimisé
_ Beaucoup de jeux sans intérêt en VR
_ C’est moche
_ Tenir son casque tout le temps… C’est pas pratique pour certains jeux
_ L’experience Zelda : Une catastrophe

Voilà pour ce retour sur Nintendo Labo qui est forcément un peu décevant. N’hésitez pas à donner vos avis, de mettre un petit like, un partage et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! Et on se dit à très vite 😀

Aperçu – Scraper (3DRudder & PSVR)

Découvrez un aperçu du jeu Scraper, sorti en novembre 2018 sur PS4 avec le PlayStation VR, mais qui n’est toujours pas annoncé en tant que jeu compatible avec le 3DRudder ! Une belle petite exclusivité pour découvrir un niveau du jeu lors d’un démo de 30 minutes ! Est-ce prometteur ?

Logo Scraper

En Bref…

La compatibilité avec le 3DRudder semble être très bien réalisée ! Le jeu répond parfaitement, on peut se déplacer dans n’importe quel sens. Que ce soit vers l’avant, ou vers l’arrière, sur le côté ou en rotation, le jeu répond à la perfection. Comme souvent, n’étant pas sensible aux effets de Motion Sickness, je ne pourrai pas me prononcer sur ce point. Cependant, c’est tellement naturel, que je ne pense pas que le jeu puisse être violent pour les personnes qui peuvent souffrir de ces effets. 

Pour ce qui est du jeu en lui même, il se déroule dans le futur, sur une base spatiale ! L’univers fait beaucoup penser à Halo ou Destiny pour les costumes, Avatar ou TitanFall pour les robots que l’on pilote. Le but du niveau auquel j’ai pu jouer était de se déplacer dans une zone remplie d’ennemis afin d’activer 6 posts de commandes pour passer au niveau supérieur. Une première prise en main sympa, qui peut s’avérer vite répétitive si tous les niveaux se déroulent ainsi. Cependant, si des voyages dans l’espace sont prévus, à bord de vaisseau, cela peut-être très intéressant ! 

Mention spéciale aux interactions dans le cockpit qui sont assez énormes et très variées ! Que ce soit pour le choix des armes, activer le bouclier, donner des coups au corps à corps, lancer une attaquer spéciale ou encore configurer les options ! 

Voilà pour ce petit aperçu, j’ai hâte d’en savoir un peu plus et de découvrir la version finale avec le 3DRudder ! Merci encore aux équipes, n’hésitez pas à mettre un petit pouce bleu, de vous abonner si ce n’est pas déjà fait, et on se dit à très vite les amis ! 

[REPORTAGE] À la découverte du 3D Rudder (PS4/PS5)

Je suis très heureux de lancer aujourd’hui la nouvelle chronique sur Liberty’s Games : Les reportages.
L’idée est de faire des vidéos beaucoup plus profonde, avec des interviews, des reportages et plus encore !

Pour ce premier reportage, je suis allé à Aix-en-Provence, dans les locaux de la société 3D Rudder qui ont conçu un tout nouveau controler pour la PS4 (compatible avec la PS5), qui va s’associer avec la réalité virtuelle pour rendre les jeux encore plus immersifs ! Découvrez ce produit dès maintenant !

Le 3D Rudder :

  • Date de sortie : 17 Juin 2019
  • Prix : 119$ sur PS4
    Prix : 99$ sur PC
  • Jeux compatibles : 25 jeux au lancement
  • Compatibilité avec la PS5 : Oui
  • Compatibilité avec l’adaptive controller Xbox : Oui
  • Compatible avec des jeux non-VR : Oui

N’hésitez pas à regarder la vidéo pour plus d’informations, et surtout à suivre les équipes de cet accessoire pour connaitre toutes les informations sur ce projet !

Merci à tous par avance des retours, en espérant que ce nouveau format puisse vous plaire ! On se dit à très vite sur Liberty’s Games ! On oublie pas le like, le partage, le petit commentaire qui fait plaisir et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! A très vite !

Back Into – L’année 2001 en jeu vidéo

Nom de Zeus… Et un nouveau voyage dans le temps grâce à cette mystérieuse machine qui nous permet de revivre des années du jeu vidéo ! Aujourd’hui, nous allons repartir en 2001, il y’a exactement 18 ans pour découvrir ce qu’il s’est passé l’année où le premier opus de Burnout est arrivé sur consoles, pour fêter la sortie de Dangerous Driving, la suite spirituelle de Burnout 3 !

Back Into Logo

Retour donc en 2001 ! Cette année-là, c’était le clap de fin pour la fameuse Dreamcast, mais c’était les débuts de la GameBoy Advance, de la Nintendo GameCube ou encore de la première Xbox ! AOL et Sony s’alliaient pour proposer de l’online sur la PS2. Et pour ce qui est des jeux vidéo, la Nintendo 64 était au top avec de très nombreux jeux comme MegaMan, Mario Party 3, Mario Tennis ! C’était la sortie de la licence DevilMayCry, Jak & Daxter ou bien encore d’Halo et Project Gotham Racing côté Xbox ! 

J’espère sincèrement que ce nouveau format, que cette nouvelle série « Back Into » continuera à vous plaire ! Pour ma part c’est toujours un plaisir fou à la préparer, la tourner et la monter ! J’espère que vous avez hâte des prochains épisodes qui arriveront comme prévu une fois par mois ! On oublie pas le like, le partage, le petit commentaire pour donner ton avis (sous la vidéo) et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait car plein de belles choses arrivent !

Dossier : Les premières informations officielles de la PlayStation 5

Ça y est, c’est officiel ! La PlayStation 5 est en route, PlayStation commence sa communication sur la nouvelle génération. C’est via un simple et court tweet que la firme à partagé une interview de Mark Cerny, l’architecte de la PS4, et de la PS5, qui donne les premiers éléments sur la console ! Et ça risque d’être assez fou !

CARACTERISTIQUES DE LA PLAYSTATION 5 (AVRIL 2019)

  • La PlayStation 5 ne sortira pas en 2019 (pas de date plus précise),
  • Processeur AMD Ryzen de troisième génération (mis en vente sur PC cette année). Un processeur de 8 coeurs 7nm Zen 2,
  • La carte graphique sera une variante customisée de la Navi de Radeon,
  • La console sera compatible avec le ray tracing (technologie de très grande puissance disponible uniquement sur PC),
  • Une puce d’AMD évoquée ci-dessous disposera d’une pièce customisée rendant la console compatible avec l’audio 3D,
  • La PS5 sera compatible avec le PlayStation VR actuel,
  • La PS5 sera rétrocompatible avec les jeux PS4,
  • La PS5 disposera d’un disque dur SSD. Permettant un temps de chargement qui passe de 15 secondes sur PS4 Pro à 0.8 seconde sur le kit PS5,
  • La PS5 sera compatible avec la 8K,
  • La PS5 aura un lecteur physique,
  • Plusieurs jeux sortiront à la fois sur PS4 et PS5.

On L’attend – Star Wars Jedi Fallen Order

Mais quel weekend ! Après le teaser de Star Wars IX : The Rise of Skywalker, le premier gameplay de Vader Immortal : A Star Wars VR Series (Oculus seulement), voici qu’Electronic Arts lève le voile sur Star Wars Jedi Fallen Order ! Annoncé lors de l’EA Play en juin 2018 à Los Angeles, le jeu est développé par les équipes de Respawn Entertainement. Il s’agit d’un jeu uniquement solo (sans microtransactions et sans loot boxes) qui promet ! Et moi.. Je l’attends !

 

Logo Star Wars Jedi Fallen Order

AVANT PROPOS :

Qu’est-ce que l’on sait à ce jour sur Star Wars Jedi Fallen Order ?
Date de Sortie : 15 Novembre 019
Support : PS4, Xbox One, PC
Genre : TPS (troisième personnes) uniquement solo
Contexte dans l’univers Star Wars : Entre Star Wars III et Star Wars IV (après l’ordre 66).

Star Wars Jedi Fallen Order Screenshot

Il sera donc question d’incarner Cal Kestis, un jeune padawan ayant survécu à l’ordre 66. En tant que jeune Jedi, le monde sera une grande menace pour vous. Tout le monde cherchera à vous tuer à commencer par la Deuxième Sœur, l’un des Inquisiteurs d’élite de l’Empire, qui sera aidé par les « Purges Troopers », une force spéciale de l’Empire pour traquer les derniers Jedi.

L’histoire débutera sur une planète inédite dans l’univers Star Wars à savoir : Bracca. Votre mission principale sera de fuir l’Empire afin de terminer votre formation et maîtriser l’art Jedi et manier votre sabre laser.

Plus d’infos dans la vidéo, et pour ceux qui on raté l’événement, voici le trailer de Star Wars Jedi Fallen Order, celui de Star Wars IX The Rise of Skywalker et le gameplay de Vader Immortal : A Star Wars VR Series !

Dossier – Recalbox : 40 ans de jeux vidéo accessibles à tous dès aujourd’hui !

C’est un événement dans le monde du gaming que nous propose Recalbox aujourd’hui ! Grâce à cet OS révolutionnaire, libre d’accès, gratuit, c’est plus de 40 ans de jeux vidéo qui vont devenir accessibles à tous les joueurs, même ceux en situation de handicap grâce à la compatibilité avec l’Adaptive Controller de Microsoft !

Recalbox qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un OS (un système d’exploitation) gratuit, open source, qui permet de jouer à plus de 30.000 jeux, sur 40 consoles différentes… Des bornes d’arcades, en passant par les consoles comme la NES, la Master System, la première PlayStation, les Game Boy et Game Boy Advance et bien plus encore !

Le tout, rendu possible via l’installation de l’OS sur un Raspberry Pi 3B+ (toutes les infos pour fabriquer votre propre console facilement juste ici). Une fois cela fait, il est possible de connecter une manette dessus, de brancher le Raspberry à une télévision en HDMI et de jouer à 40 ans de jeux vidéo dans son salon ! Désormais, même les joueurs en situation de handicap peuvent le faire, puisque la manette Xbox Adaptive Controller de Microsoft est désormais compatible suite à la dernière mise à jour 6.00 de Recalbox ! Une énorme nouvelle pour des millions de joueurs dans le monde !

Je profite de cette vidéo pour préciser que c’est officiel… Le Grand Tour #NSTG – Nous Sommes #TousGamers (Part.2) a atteint son objectif de 1.500€ ! C’est donc officiel, il y’aura un deuxième tour de France ! Si tu ne connais pas le concept, voici une courte vidéo de présentation et une vidéo plus détaillée arrivera pour annoncer la suite des événements ! Car nous sommes #TousGamers !

Source : Recalbox

Dossier – Vos studios de jeux vidéo préférés !

Les amis, après avoir donné MON top 10 de mes studios de jeux vidéo préférés, c’est à VOUS de donner votre avis ! Je suis très content de proposer ce genre de vidéo où je fais directement participer ma communauté dans les commentaires et vous semblez aimer ce concept puisque vous répondez à chaque fois présent ! Alors nos tops sont-ils proches ? Réponse tout de suite !

 

10) BungieTelltale GamesPlayground GamesDontnod Entertainment 

Top 10 - Dontnod

09) Criterion GamesRocksteadySucker Punch

Top 09 - Sucker Punch

08) Capcom

Top 08 - Capcom

07) BethesdaGuerilla Games

Top 07 - Guerilla Games

06) CD Projekt Red

Top 06 - CD Projekt Red

05) NintendoSanta Monica StudiosSquare EnixInsomniac Games

Top 05 - Insomniac Games

04) Ubisoft

Top 04 - Ubisoft

03) Quantic Dream

Top 03 - Quantic Dream

02) Naughty Dog

Top 02 - Naughty Dog

01) Rockstar Games

Top 01 - Rockstar Games

 

Voilà pour ce top 10 (où plutôt top 19) des studios de jeux vidéo que VOUS préférez ! Encore merci aux participants et à très vite pour d’autres vidéos du genre où c’est VOUS qui prenez la parole sur la chaîne !
On oublie pas le petit like, le partage, le commentaire et de s’abonner à la chaîne si ce n’est pas déjà fait ! D’activer la petite cloche pour ne rater aucune des vidéos qui vont arriver… Et crois moi, il va y en avoir et des plutôt intéressantes !

Salut à tous !

Critique – Dangerous Driving

Je me souviens encore de cette annonce, en début d’année, Three Fields Entertainment, les créateurs de la mythique saga Burnout en 2001 travaillaient sur une suite spirituelle à Burnout 3 Takedown et le jeu était déjà bien avancé, avec une date de sortie fixée pour début avril… C’est désormais une réalité, Dangerous Driving est disponible sur PS4 et Xbox One… Suite digne de ce nom ? Ou sortie de route ? On voit ça tout de suite !

Logo Dangerous Driving

EN BREF !

Gameplay :

Dès le lancement de la première épreuve, c’est un mélange de douche froide et de nostalgie. Car oui, Dangerous Driving est la suite spirituelle de Burnout 3 même dans son gameplay. Ainsi, on a vraiment l’impression de rejouer à un jeu PS2. En 2019. On retrouve ainsi un gameplay ultra arcade accessible à tous ! Après, on regrettera une certaine facilité dans les épreuves surtout au début. Les véhicules sont moins rapides, donc il est plus facile d’anticiper le trafic qui n’est quand même pas très dense, et vos adversaires vous laissent presque gagner. En montant dans les épreuves avec les véhicules plus rapides la difficulté augmentera légèrement, mais rien de bien fou.
Mais le gameplay souffrira également à force d’augmenter la puissance des véhicules, parfois le jeu va trop vite et l’on assiste à des bugs assez dérangeants. Car oui, Dangerous Driving apporte aussi son lot de bug ! Des bugs drôles avec des adversaires qui vont vous dépasser à la vitesse de la lumière et qui vous mettent d’un coup 31 secondes d’avance (un peu moins drôle dans le denier tour lorsqu’ils ne peuvent du coup pas être rattrapé) ! D’autres bugs très drôles ou ces mêmes adversaires vous doublent à la vitesse de la lumière pour se prendre une voiture et décoller direction la Lune.
Mais on a aussi des bugs beaucoup moins drôles comme passer à travers la map ou même il m’est arrivé qu’après un accident ma voiture soit remise en sens inverse sur la piste.

Graphismes :

Côté graphismes, et bien là encore on est dans une vraie suite spirituelle de Burnout 3. Je dirai même de Burnout 2. Si les menus et les épreuves sont vraiment un hommage à Burnout 3, les graphismes, et surtout les crashs, les décors, sont un peu un hommage à Burnout 2 voire même Burnout premier du nom. Dans Dangerous Driving, les accidents ne sont pas si impressionnants. Les portes ne se détachent jamais tout comme le coffre ou le capot, et les voitures ne se déforment pas. C’est bien dommage !
Alors bien sûr Three Field Entertainment qui sont les créateurs des premiers Burnout n’ont pas les mêmes moyens qu’à l’époque lorsqu’ils collaboré avec Acclaim puis avec EA pour Burnout 3, et cela se ressent. On voit qu’il y’a une volonté de bien faire, mais le jeu est sacrément en retard techniquement. On notera qu’il n’y aura aucun circuit en ville, préférant les circuits à la montagne, à la campagne, sur des îles, ou dans le désert pour avoir des paysages lointains et mettre moins de détails à l’écran.

Durée de Vie : Comptez une bonne dizaine d’heures pour en venir à bout des 69 épreuves de Dangerous Driving. Vous aurez de quoi vous amuser sur 9 styles d’épreuves différentes dont les courses, les contre-la-montre, les contre-la-montre sur un tour, les road rage, les poursuites, les survies, les éliminator, les heartwave et les GP !
Retrouvez plus d’une vingtaine de circuits répartie sur 7 zones différentes parmi les montagnes enneigées, les déserts arides, ou encore les îles paradisiaques ! Malheureusement, les fameux circuits en villes ne sont pas présents !
Le jeu propose une trentaine de véhicules, mais on peut en compter réellement 6.
Les Sedans, les SUV, les Coupés, les SuperSport, les HyperCar et les F1. Et vous débloquez plusieurs déclinaisons de ces véhicules-là !
Aucun mode multijoueur ni écran splitté qui avaient pas mal de succès dans les premiers Burnout. Idem pour les épreuves de crashs qui sont absentes !

Bande-Son : Et bien la bande-son, mis à part le thème du jeu dans les menus elle est inexistante ! Il faut connecter un compte Spotify premium pour avoir la musique dans le jeu et la changer avec les touches de la manette, sinon rien du tout ! Pas trop effectivement.

Intérêt du jeu : L’intérêt va être principalement de faire renaître nos souvenirs. Bien que cela soit assez compliqué à juger. Dangerous Driving a de très bons éléments sur le papier, mais dans les faits, c’est autre chose. Le manque de moyen de Three Fields Entertainement vient gâcher un peu le plaisir. Cela se ressent dans un contenu qui peine techniquement et qui devient au final très vite répétitif ! Un jeu qui va vraiment s’adresser aux fans nostalgiques, car il risque de refroidir les joueurs qui ne connaissent pas Burnout, et les fans qui n’ont plus envie de rejouer à d’anciens opus ! Surtout que sur certains points, cette suite spirituelle de Burnout 3 ne parvient pas à faire mieux qu’un Burnout 2 !

Screenshot Dangerous Driving

CE QUE L’ON AIME DANS DANGEROUS DRIVING :
– De la nostalgie pour les fans
– Un gameplay accessible à tous
– Un bon défouloir assez fun tout de même
– Un contenu plutôt solide…

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS DANGEROUS DRIVING :
– … Mais qui peut vite devenir répétitif
– Techniquement daté
– Graphismes pauvres pour la PS4/One (surtout PS4Pro / Xbox One X)
– Pas de musiques sans compte Sporify Premium
– Aucun multi local ou en ligne
– Absence des épreuves mythiques de « Crash »
– Beaucoup trop de bugs !

Wallpaper Dangerous Driving

C’est un avis très mitigé pour ce Dangerous Driving ! En tant que grand fan de la licence Burnout et en tant que joueurs de la première heure, ma nostalgie me fait passer de bons moments sur le jeu et me fait oublier ses défauts ! Cependant, pour des joueurs moins fans, ou pour des joueurs qui n’ont jamais connu les premiers Burnout, cela peut-être très compliqué voir même une mauvaise expérience ! Le côté gameplay très arcade ne plaira pas à tout le monde, tout comme la réalisation un peu datée du jeu. On espère que le jeu rencontrera tout de même un petit succès permettant aux équipes de préparer une suite meilleure, comme Burnout 2 en son temps, qui surpassé largement le premier opus ! Car on ne va pas se mentir, ce genre de jeux, on aime et cela nous manque !

Merci à tous d’avoir suivi cette critique de Dangerous Driving, on oublie pas le like, le partage, le petit commentaire au bas de la vidéo et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! Et on se dit à très vite sur Liberty’s Games !

Scroll to top