CRITIQUESVIDÉOS

Critique – Days Gone

Critique Days Gone

Annoncé lors de l’E3 2016, Days Gone s’est très vite imposé comme le prochain gros jeu de la PlayStation 4, avant de vite devenir le jeu prometteur qui allait devenir un pétard mouillé. Au fil des mois, on apprenait que le studio était en difficulté, qu’il était composé que d’une petite équipe de développement, et l’annonce de The Last Of Us Part.II six mois plus tard n’a pas aidé. Cependant, malgré toutes les critiques injustifiées, Days Gone est arrivé et il nous réserve pas mal de surprises. Assez de surprises pour être un incontournable de la PS4 ?

Logo Days Gone

Avec Days Gone, Bend Studio a pris un gros risque. Ce petit studio qui ne dépasse pas les 150 employés s’attaquait à l’open world, un genre qu’il n’avait jamais approché, et un projet d’une ampleur titanesque pour ces équipes qui avaient eu comme seul gros projet Uncharted Golden Abyss sur PS VITA. Habitué des jeux de couloir d’infiltration avec les Syphon Filter, proposer un jeu en monde ouvert, en post-apo, était osé. Et pourtant, pour une première, c’est vraiment pas mal. Le jeu est plein de qualité, mais aussi plein de défauts et c’est pour cette raison qu’il m’a énormément divisé. 

Days Gone nous plonge au Nord-Ouest de l’Amérique dans une région montagneuse avec pas mal de forêts. Cela fait deux ans que le monde a subi une pandémie mondiale qui a décimé pratiquement toute la Terre. Une poignée d’humains survivent face aux mutants. Des zombies qui sortent essentiellement la nuit et qui se déplacent en horde. La journée, certains mutants qui se sont trop éloignés de leur horde ère dans la région. Plusieurs camps de survivants se sont formés aux quatre coins de la région pour essayer de survivre.
Nous incarnons Deacon St John, un biker hors-la-loi avec son meilleur ami Boozer. Tous les deux sont des anciens membres d’un club de motards et ils ont choisi de devenir des drifters. Les drifters sont des motards qui chassent les mutants contre des primes dans les camps de survivants. Voilà, ce que l’on sait au début de Days Gone. 

 

Days Gone Wallpaper

GAMEPLAY : Le gameplay de Days Gone est assez en retard techniquement. La conduite de la moto est parfaite et l’on prend un véritable plaisir, cependant, à pied ce n’est pas vraiment la même chose. On ne compte pas le nombre de petits murs, ou obstacle que Deacon ne parvient pas à franchir, ou les soucis dans les moments d’actions où l’on ne peut pas regarder derrière nous, on ne peut pas viser et courir en même temps, ni même tirer et courir en même temps. Lorsque vous affrontez une horde, c’est clairement mal optimisé. Devoir courir, gérer son endurance, ne pas pouvoir tirer en rafale donc devoir s’arrêter, pour se retourner, viser, déclencher des pièges… Je trouve le concept vraiment pas au point ce qui au final rend les hordes pas si géniales ! Très impressionnantes, mais pas si amusantes.
Idem pour les ennemis qui sont tellement débiles. L’IA est catastrophique ! Et c’est un paradoxe, car l’IA est nulle, mais elle est terriblement cheatée ! N’espérez pas échapper à un sniper, que ce soit à pied en faisant des roulades, ou à moto à vive allure, quoi qu’il arrive, vous prendrez une balle. Blasant. Vraiment.
Autre point fort niveau gameplay, le corps à corps qui reste bien jouissif !
Concernant la technique, là il y’a d’énormes soucis avec une baisse de framerate (PS4 simple et PS4 Pro), des freeze, de soucis avec l’application qui ne répond plus. 

GRAPHISMES : Graphiquement, là encore le jeu divise. Les cinématiques ne sont pas vraiment belles et les moments dans les villes sont plutôt moyens. Mais les moments dans la nature donnent de sacrés panoramas ! Les effets de lumières sont juste fous ! On assiste à des couchés de soleils magnifiques, il y’a une multitude de détails ! Que dire de la météo qui m’a juste bluffée ! C’est une météo en temps réel sur toute la map ! Ainsi, vous n’êtes jamais à l’abri de commencer une mission sous un ciel nuageux et de la terminer sous la neige avec toute la map qui se recouvre au fil des minutes d’un magnifique manteau blanc ! Sur ce point, c’est assez bluffan

DURÉE DE VIE : C’est clairement un des points forts du jeu. La durée de vie colossale ! Comptez entre 35 et 40h pour en venir à bout de la trame principale, et entre 50 et 60h pour finir le jeu à 100%. C’est long, très long pour certains d’autant plus qu’il y’a bien une dizaine d’heures qui aurait pu être mise de côté sans que cela pose de problèmes à la narration. Car oui, longue durée de vie n’est pas forcément un bon point si le jeu est très répétitif et malheureusement, par moment, Days Gone tourne vite en rond ! Il y’a même des missions secondaires qui deviennent par moment des missions principales. Pas réellement utile. D’autant plus que le rythme du jeu est très étrange. Des chargements longs s’enclenchent au début et à la fin de chaque cinématique ce qui coupe l’immersion. Il en est de même pour le rythme de la trame principale qui va s’accélérer par moment, puis devenir très long à d’autres moments.  

BANDE-SON : L’autre excellent bon point de ce Days Gone, c’est la bande-son. Composée par Nathan Whitehead, vous allez écouter de sublimes morceaux qui vous aider à votre immersion dans l’aventure de Deacon St John. Il y’a certains moments épiques grâce à cette musique. Pour ce qui est du sound design, le bruit de la moto, des mutants, là encore c’est plutôt propre sur ce point.

INTÉRÊT : Objectivement, on aura du mal à dire que Days Gone innove ou révolutionne son genre ! Prenez un peu de The Last Of Us, un peu de FarCry, un peu de The Witcher, un peu de Fallout, une bonne dose de Sons of Anarchy, mélangez le tout et cela vous donne Days Gone ! Que ce soit de la survie, du gameplay, de l’ambiance, Days Gone propose quelque chose de déjà vu, mais à sa sauce. Car oui, Days Gone n’innove pas, mais il change et il apporte sa petite touche. Le côté road trip en moto est vraiment sympa, malheureusement, on regrettera un scénario prévisible, sans grande surprise et pas réellement dramatique alors que le jeu aurait clairement pu nous toucher comme un The Last Of Us nous a touchés. L’intérêt de Days Gone est de pouvoir découvrir un nouveau jeu de survie pour ceux qui aiment ce genre, et de découvrir un jeu qui laisse parfois les zombies au second plan pour ceux qui ne sont pas trop fans de ce genre de jeux.

Days Gone Wallpaper

CE QUE L’ON AIME DANS DAYS GONE :

  • L’ambiance du jeu est vraiment bonne
  • Le cycle météorologique est juste fou !
  • De très beaux effets de lumières
  • Une map plutôt grande et variée
  • La conduite à moto est un régal
  • Le corps à corps
  • La sensation de danger non-stop
  • Les hordes impressionnantes
  • Une durée de vie colossale
  • Graphiquement plutôt joli
  • Le mode photo est vraiment propre
  • La bande-son magistral e
  • Le personnage de Deacon est intéressant
  • Pas mal de craft à faire, donc pas mal d’armes !
  • La gestion de l’essence, l’état de la moto etc..

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS DAYS GONE :

  • Un scénario assez basique, prévisible
  • Un rythme cassé par des écrans noirs au début et à la fin de toutes les cinématiques
  • Une trame principale en dent-de-scie qui va être très sympa, puis très ennuyeuse… Pour être de nouveau sympa, etc..
  • Pas mal de stéréotypes, clichés dans le scénario et les personnages 
  • Certaines mises en scène maladroite
  • De gros soucis techniques (baisse de framerate, clipping, freeze)
  • L’IA vraiment débile…
  • L’IA cheatée 
  • Le gameplay à pied n’est pas parfait, surtout pendant les hordes 
  • Des temps de chargements longs très longs. 

Days Gone Verdict

En bref, Days Gone revient de loin. Car c’était un sacré pari pour Bend Studio, et bien qu’il possède certains défauts, il possède également de nombreuses qualités. En tant que premier jeu open-world, et en tant que première licence, le résultat est tout de même correct. À condition que les joueurs sachent dans quoi ils mettent les pieds. Le souci est peut-être que Days Gone voulut trop en faire pour cette première, d’où les petits soucis au niveau du scénario, les problèmes d’optimisations. Mais il se rattrape sur de nombreux autres points qui pourront vous apporter pas mal de surprises et vous faire passer de bons moments ! 

Merci à tous d’avoir suivi cette critique de Days Gone, n’oublie pas le petit like, le partage, le commentaire, de s’abonner si ce n’est pas déjà fait, et l’on se dit à très très vite ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *