• Type:
  • Genre:
  • Duration:
  • Average Rating:

Switch

Critique – Yoshi’s Crafted World

Le petit dinosaure vert de l’univers Nintendo est de retour dans Yoshi’s Crafted World ! Quatre ans après ses dernières aventures, qui étaient aussi sur consoles de salon et sur Nintendo Wii U, Yoshi est de retour dans une nouvelle aventure, mais cette fois sur Nintendo Switch ! Il est encore une fois question d’affronter le sorcier Kamek et bébé Bowser dans un univers en carton ! La formule est-elle gagnante ? Réponse tout de suite ! 

Logo Yoshi's Crafted World

 

EN BREF ! 

Gamplay : Accessible à tous, simple, efficace, adapté aux plus jeunes comme les novices ou les enfants. Yoshi’s Crafted World propose également quelques phases d’exploration intéressantes qui relèvent un peu le challenge pour trouver tous les objets et tenues à collectionner ! Le gameplay en coopération est lui aussi vraiment sympa et promet de bonnes heures de jeux avec vos enfants, petits frères/soeurs ou n’importe quel autre joueur moins expérimenté ! 

Graphismes : Au niveau graphique, le jeu fait le job. C’est loin d’être le jeu le plus beau de la Switch, c’est loin des capacités maximales de la console, mais pour un jeu de plateformes cela fait le taff. C’est coloré, c’est mignon, certains niveaux sont vraiment bien pensés, un jeu idéal pour jouer en famille !

Durée de vie : Comptez une bonne dizaine d’heures pour venir à bout de la trame principale de Yoshi’s Crafted World. Rajoutez une bonne dizaine d’heures supplémentaires pour terminer le jeu à 100%. Entre les objets et tenues cachés (parfois beaucoup trop bien cachés) entre les niveaux « miroir » où vous devez retrouver les trois petits Poochy (le chien de Yoshi) vous aurez de quoi faire, seul, ou à deux ! 

Bande-son : L’ensemble des effets sonores restent dans le thème du préfabriqué, du carton, etc. Et cela donne de petits bruits bien sympas qui nous mettent dans l’ambiance ! Pour ce qui est de la musique, de la soundtrack, elle est sympa au début et vite répétitive ! 

Intérêt du jeu : Tout dépend du profil de joueur que vous êtes ! Pour les fans de jeux de plateformes et pour les familles, Yoshi’s Crafted World sera un très bon élément ! Pour les joueurs qui aiment ce genre de jeux sans être fans, et pour les joueurs qui recherchent un challenge élevé… Vous risquez d’être déçu !

Yoshi's Crafted World

CE QUE L’ON AIME DANS YOSHI’S CRAFTED WORLD :
– Un vrai jeu de plateforme
– Des phases d’explorations
– Des niveaux mignons et bien pensés
– De la coopération sympathique
– Plein d’objets et de tenues à collectionner…

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS YOSHI’S CRAFTED WORLD :
– … Mais qui ne servent à rien !
– Quelques soucis de framerates
– Une bande-son assez répétitive
– Aucune difficulté !

Verdict : Yoshi’s Crafted World est clairement un très bon jeu pour la Nintendo Switch et un très bon jeu de plateforme. Dans l’ensemble des domaines, il fait le job, mais le manque de difficulté risque encore une fois de refroidir pas mal de joueurs. Un peu comme Pokemon Let’s Go, il s’agit d’un jeu Switch accessible vraiment à tous. Idéal pour la famille, idéal pour jouer de temps en temps dans le train, se détendre, mais pas vraiment idéal pour les joueurs qui recherchent une grande expérience de jeu vidéo !

Yoshi's Crafted World

Merci à tous d’avoir lu et suivit cette critique de Yoshi’s Crafted World, n’hésitez pas à liker la vidéo, de la partager, de laisser un petit commentaire sympa et de vous abonner si ce n’est pas déjà fait ! Plein de belles choses arrivent sur la chaîne alors à très bientôt !

Dossier – Inside Xbox, State Of Play, Nintendo Direct, des rendez-vous pas réellement utiles ?

Hier soir se tenait la première édition du « State of Play », un rendez-vous qui reviendra dans l’année et qui sera donc un événement dans la droite lignée des Inside Xbox ou surtout comme les Nintendo Direct. Cependant, mis à part une courte vidéo de 20 minutes, pour annoncer de nouveaux jeux en VR, annoncé de nouvelles choses sur CTR Nitro Fueled dont les skins PSOne en exclusivités sur PS4, et montrer une dernière fois Days Gone à un mois de sa sortie… Il n’y a pas grand-chose à retenir. Alors, ces événements sont-ils réellement utiles…? 

Lancés en 2016, les Nintendo Direct sont des rendez-vous aléatoires plusieurs fois dans l’année pour annoncer l’avenir (souvent proche) de la Nintendo Switch avec plusieurs annonces, mais en général une seule grosse annonce. D’une durée entre 30 et 45 minutes, ces événements n’ont jamais réellement marqué les esprits. Si ce n’est par leurs fails comme le Nintendo Direct de l’E3 2018 avec 40 minutes de Smash Bros. Ultimate très longues et très ennuyeuses… 

Lancés en 2018, les Inside Xbox sont des rendez-vous mensuels ! Une fois par mois, les joueurs Xbox peuvent en apprendre un peu plus sur l’actualité des jeux actuels avec un rendez-vous entre 1h et 1h30. Là encore, beaucoup de bla-bla et très très peu d’annonces. Bien souvent, il s’agit d’annonces sur des DLC à venir sur les jeux actuels. 

Lancé en 2019, State of Play prend le même chemin que les deux autres formats. Beaucoup d’annonces comme les Nintendo Direct avec un format court ou cela s’enchaînent, avec cependant une grosse annonce, et très peu de bla-bla.
Cependant, comme l’Inside Xbox, la possibilité d’en savoir plus sur les jeux à venir ou les jeux actuels. 

Mais voilà, bien souvent les retours de ces événements sont négatifs avec de nombreux joueurs très déçus. Beaucoup de hype en amont pour pas grand-chose ? Et si le problème venait tout simplement de la communication autour de ces vidéos qui sont perçues comme des événements ? Ne serait-ce pas plus judicieux de ne pas annoncer ces événements afin de ne pas créer l’attente pour les joueurs ? Plus pratique encore, ne serait-ce pas plus utile d’organiser seulement un ou deux événements dans l’année, mais qui soient bien plus conséquents ?

Merci à tous d’avoir suivit ce nouveau rendez-vous, n’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires, de mettre un petit like, de partager cette vidéo et de vous abonner si ce n’est pas déjà fait !

Dossier – Vers un bouleversement de l’industrie du jeu vidéo sur PS5, Switch et Xbox Next ?

En fin d’année 2018, les Game Awards annonçaient la couleur avec la présence de Shawn Layden (Sony), Phil Spencer (Xbox), et Regis Fils Aimé (Nintendo) sur la même scène pour un discours encourageant sur l’union dans le jeu vidéo. Le slogan des Game Awards était « Le Monde va Changer« . Ce monde, c’est bien entendu le monde du jeu vidéo.

Microsoft et Nintendo ont officialisé leur rapprochement avec l’arrivée prochaine du Xbox Game Pass sur Nintendo Switch. D’après certains insiders du côté de Julien Chièze, Sony et PlayStation seraient également dans les négociations, mais la firme nippone serait un peu moins pressée. En même temps, Sony étant largement devant dans les stats, il est logique que la firme souhaite attendre.

Mais ainsi, le cross-play ne serait-il pas le premier pas ? Le premier pas vers une harmonisation de Sony, Microsoft et Nintendo ? En tout cas, entre ça, la présence des trois patrons, l’arrivée des services comme le Game Pass, le PS Now… Il y’a de grosses chances pour que l’industrie du jeu vidéo soit bouleversée dans les prochains mois et les prochaines années. Est-ce vraiment la fin de la guerre des consoles ? Pour le début de la guerre des services ?

Est-ce que le « hardcore gamer » ne serait-il pas le vrai perdant de cette alliance ? L’ensemble de ces points sont évoqués dans ce gros dossier et j’attends avec impatience tes retours dans l’espace commentaire de la vidéo. En attendant on n’oublie pas de mettre le petit like, le partage et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait pour être sur de ne rien rater des prochaines vidéos et des projets de la chaîne !

On L’attend – Pokémon Épée et Pokémon Bouclier

C’était un événement tellement attendu par les fans de Pokémon. C’était un événement que j’attendais depuis l’annonce de la Nintendo Switch. L’annonce de la nouvelle génération Pokémon et du fameux RPG qui fait parler de lui depuis la sortie de la console en mars 2017 ! C’est désormais une réalité, Pokémon Épée et Pokémon Bouclier arrivent pour la fin d’année sur Nintendo Switch ! Et ils sont au centre de ce premier épisode de « On l’attend« , la nouvelle série originale Liberty’s Games !

Logos Pokémon Épée et Pokémon Bouclier

AVANT PROPOS :

Qu’est-ce que l’on sait à ce jour sur Pokémon Épée et Pokémon Bouclier ?
Date de Sortie : Fin 2019 (sans doute novembre)
Support : Nintendo Switch (3DS non confirmée et très peu probable)
Région : Galar, une toute nouvelle région !
Génération de Pokémon : Il y’aura de nouveaux Pokémon, le nombre n’est pas encore confirmé, on sait qu’il y’aura déjà 3 nouveaux starters. Pour ce qui est des anciens Pokémon, certains seront de retours !

Starters Pokémon Épée et Pokémon Bouclier Ouistemp Flambino Larméléon

De ce que l’on peut voir dans cette première annonce, graphiquement le jeu sera bien meilleur que Pokémon Let’s Go, Pikachu et Pokémon Let’s Go, Evoli. Cependant, c’est loin d’être au niveau de ce que peut proposer la Switch. Elle est capable de bien mieux.
Les principales nouveautés de Let’s Go et qui à mon sens étaient cool (le fait que les gens se baladent avec leurs Pokémon, qu’on puisse les voir dans les hautes herbes) ont disparu. Retour à l’ancien fonctionnement avec les Pokémon qui spawn de manière invisible. Par contre, la pauvreté des animations lors des combats et du lancement d’attaque… Ça s’est bien gardé.

Autant être claire, l’annonce de ce nouveau Pokémon a était un véritable ascenseur émotionnel avec beaucoup de « Whouah » puis, après avoir revu le trailer 2-3 fois, pas mal de frustration et de déceptions. Alors forcément, il s’agit simplement d’un trailer d’annonce et le jeu est encore en plein développement. D’ici la fin d’année, beaucoup de choses peuvent changer et être annoncées. En attendant, j’attends dès maintenant tes retours dans les commentaires pour me dire ce que tu penses de cette annonce si tu es hypé et ce que tu attends du jeu !

Pour ceux qui ont loupé l’annonce, voici le trailer de Pokémon Épée et Pokémon Bouclier sur Nintendo Switch !

Critique – Super Smash Bros. Ultimate

C’est sans doute la dernière grosse sortie de l’année 2018 et c’est la Nintendo Switch qui l’obtient avec une exclusivité et pas n’importe laquelle. Super Smash Bros. Ultimate signe le grand retour de la licence avec le jeu de la licence le plus complet jamais réalisé par Big N. Près de 74 personnages, 103 arènes, 600 esprits, une mode aventure, les traditionnels modes Smash et du online… Le tout réunit dans une ambiance incroyable et magiques avec une bande-son magistrales ! À premières vues, ce nouvel opus semble parfait ! Est-ce réellement le cas..?

Logo Super Smash Bros. Ultimate

Bienvenue dans l’arène, bienvenue dans Super Smash Bros. Ultimate, le sixième opus en 19 ans de la licence Smash Bros. Au fil des épisodes, Nintendo ne cesse d’augmenter le contenu de ses jeux, mais cette fois, cette édition 2018 est bien la version la plus complète jamais proposée par Big N. Avec 103 arènes et 74 personnages, effecivement il y’a de quoi impressionner pas mal de jeux. Rajoutez en plus de ça plus de 30h de musiques tirées des plus grandes licences présentes dans le jeu et intégralement refaites par Nintendo, cela donne déjà de très très bonnes bases pour débuter.
Au niveau du contenu nous permettant de nous amuser, nous disposons du fameux mode « Smash » qui propose les fameux tournois, les combat simple, mais aussi les smash en bande permettant de jouer à 3 contre 3 ou 5 contre 5 et le smash spécial. Dans cette catégorie vous allez pouvoir participer à des smash divers avec des personnages qui auront des tailles différentes en fonction de vos choix. Un smash général où vous allez affronter tous les personnages du jeu, et enfin, un 300% super mort subite, où tous les personnages débutent avec un taux de dégât à 300%. En gros, le premier qui se fait toucher il meurt !

Screenshot Super Smash Bros Ultimate

Nous disposons également du mode en ligne permettant d’affronter d’autres joueurs et vos amis même à distance. Malheureusement, pour cette partie du jeu que je n’ai pas testé moi-même (n’ayant pas encore pris d’abonnement Nintendo Online), les premiers retours sont plutôt mitigés avec apparement pas mal de bugs, de ralentissements et de soucis pour rejoindre vos amis dans les mêmes parties. Plutôt moyen.

Mais le principal mode de Super Smash Bros Ultimate sera sans aucun doute le mode « Esprits ». Il s’agit du mode histoire, ou plutôt du mode « Aventure » comme il se fait appeler. Diviser en deux parties, vous aurez dans un premier temps la trame principale du jeu et dans un second temps un « tableau des esprits ». Ce dernier vous permettra de récupérer de nombreux esprits qui sont présents dans le jeu (au total de 600 tout de même). Pour cela, vous allez lancer un premier combat et le concept sera simple. Vous gagnez ? Vous débloquez un esprit. Vous perdez ? Sachant que vous avez une seule vie ? L’esprit est perdu et il faudra refaire de nombreuses heures de jeux pour espérer le faire réapparaitre ou le débloquer dans la trame principale.

Mais du coup, c’est quoi un esprit ? C’est la principale nouveauté de Super Smash Bros Ultimate. Il s’agit d’un compagnon, issu des fameuses licences présentes dans le jeu qui va être un soutien de votre combattant. Vous allez pouvoir accumuler jusqu’à trois esprits qui seront des atouts dans votre parties. Au plus vous jouez avec un esprit, au plus il augmente son niveau, au plus il est fort et il aide votre personnage. Alors ne nous emballons pas non plus, les aides sont très subtiles, il vous permettra de réaliser un « super-saut » à un moment où vous en avez bien besoin, ou de vous rendre invincible quelques secondes si vous êtes le tout premier joueur à infliger des dégâts à un autre combattant au début du round.

Esprit Super Smash Bros Ultimate

Pour ce qui est du principal atout de Super Smash Bros. Ultimate… Le fameux mode « histoire » et bien… C’est plutôt un pétard mouillé ! Je m’explique.
Le mode histoire dans Smash Bros est arrivé sur Wii avec Super Smash Bros. Brawl. Une sympathique mode histoire, avec un scénario, une trame, des cinématiques, un début, un milieu et une fin. Ce dernier à tout simplement disparu sur Super Smash Bros. for Wii U/for 3DS. Avant de faire son grand retour sur Nintendo Switch avec Ultimate. Mais il s’agit en réalité que d’un vulgaire mode arcade camouflé en mode aventure.
Dès le début du jeu, tous les combattants se font capturer. Seul Kirby survit et va partir à la reconquête des âmes volées. Vous débutez donc le jeu avec Kirby et il va falloir enchaîner les combats pour débloquer des combattants et des esprits. Mais c’est tout. Aucune cinématique, aucune intrigue, rien du tout. On parcours juste une map qui ressemble à un jeu de plateau et on enchaîne les combats, sans réel but. Parfois, il y’a des petites variantes avec du vent ou des pièges sur l’arène. Parfois il y’a des petits défis, des combats à 2, 3 ou 4… Mais c’est tout. Au final, le mode histoire n’est qu’un enchaînement de combat, sans histoire et très répétitif. Et ça, c’est plutôt très décevant.

MAP mode histoire Super Smash Bros Ultimate

Personnellement, j’éprouve une certaines amertume après de nombreuses heures de jeux sur ce Super Smash Bros Ultimate. D’un côté, le contenu gigantesque du jeu impressionne avec un nombre de combattants, d’arènes et d’esprits colossale. De l’autre, on regrette que les modes de jeux soient finalement si sommaire.
Côté gameplay je trouve là encore que ce Smash Bros n’est pas une réussite. Je trouve le gameplay beaucoup trop exigeant, l’IA cheatée à de nombreux moments et une configuration des touches très étranges, qui peut être changées mais qui ne marche pas tout le temps. Le système de sortie d’arène est assez étrange et plusieurs fois on se fait prendre au piège et on tombe sans le vouloir et sans avoir été éjecté par un adversaire. Très clairement, Smash Bros Ultimate n’est pas un jeu accessible à tous dès les premières minutes de jeu. Il faudra plusieurs heures de jeux pour le prendre bien en main pour les joueurs qui ne connaissent pas le genre, qui débutent ou qui sont habitués à d’autres jeux comme un certain PlayStation All Stars Battle Royale.
On pourra aussi reprocher à ce nouvel opus de n’être que finalement une version « complète » de Super Smash Bros. for Wii U, un peu comme l’était Mario Kart 8 Deluxe. Mise à part les esprits, on cherche les nouveautés et l’innovation.

CE QUE L’ON AIME DANS SUPER SMASH BROS. ULTIMATE :
– Le contenu juste dingue (74 personnages, 103 arènes, 600 esprits)
– Très fun à plusieurs
– Beaucoup de modes de jeu
– Graphiquement plutôt joli
– Bande son incroyable

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS SUPER SMASH BROS. ULTIMATE :
– Un mode histoire qui en est pas vraiment un
– Le gaemplay très exigeant qui ne plaira pas à tout le monde
– Les esprits une nouveauté vraiment utile ?
– Le mode en ligne qui bug
– Quelques ralentissements par moment surtout à 8.

Artwork Super Smash Bros Ultimate

Au final, c’est plutôt un retour assez mitigé pour ce nouveau Super Smash Bros. Nintendo propose certes l’opus le plus complet de la saga, mais néanmoins pas le plus convainquant. Le gameplay assez spécial ne plaira pas à tout le monde et le côté répétitif du titre risque d’en refroidir plus d’un !

Merci à toi d’avoir suivit cette critique, n’hésites pas à me donner ton avis sur le jeu et de laisser un petit pouce bleu sur la vidéo, ainsi qu’un partage et de t’abonner si ce n’est pas déjà fait ! On se dit à très vite pour les dernières vidéos de 2018 !

Les Archives de la licence Super Smash Bros.

Quelle fin d’année pour Nintendo ! Après Super Mario Party en octobre, Pokémon Let’s Go en novembre, voici le retour de Super Smash Bros. en décembre sur Nintendo Switch ! Pour fêter ce grand retour, nous allons revenir sur l’ensemble de la licence Smash Bros, du tout premier opus en 1999 jusqu’au dernier Super Smash Bros. Ultimate qui arrivera dans deux petits jours sur nos consoles !

Logo Super Smash Bros.

 

 

SUPER SMASH BROS. – 1999

Le premier opus de la licence Super Smash Bros. débarque en 1999 sur Nintendo 64. Le jeu propose aux joueurs de prendre part à des combats complètement décalés avec 12 participants issus des licences fortes de Nintendo comme Mario, Link, Pikachu, Samus ou encore Fox ! Le jeu sera un succès instantané et proposera des parties ultra-fin jusqu’à quatre joueurs !

 

SUPER SMASH BROS. MELEE – 2002

Trois ans plus tard, en 2002, la licence Super Smash Bros. revient avec l’opus « Mêlée » sur Nintendo GameCube ! 14 nouveaux combattants arrivent dans cet opus portant ainsi le total à 26 personnages ! Les modes de jeux habituels reviennent légèrement améliorés proposant aux joueurs de se défouler à quatre sur la même console et sur un même écran avec tout le gratin de l’univers Nintendo ! Le jeu sera un énorme succès sur la GameCube à cette époque !

 

SUPER SMASH BROS. BRAWL – 2008

Après six ans d’absence, Super Smash Bros. est de retour avec un troisième opus intitulé « Brawl ». Cet opus débarquera en 2008 sur la Nintendo Wii et sera à ce jour l’opus le plus vendu de la licence avec près de 12 millions de copies ! Il était à l’époque le jeu de la licence le plus complet avec 13 nouveaux personnages portant le total à 39 combattants ! Le jeu propose pour la première fois un mode aventure et de nouveaux modes de jeu qui vont considérablement augmenter l’intérêt et la durée de vie du jeu !

 

SUPER SMASH BROS. for Wii U/3DS – 2014

Après une nouvelle pause de cinq ans, Nintendo est de retour avec Super Smash Bros avec non pas un, mais bien deux nouveaux opus ! Super Smash Bros. for 3DS en septembre 2014 et Super Smash Bros. for Wii U en octobre 2014 ! Là encore, le nombre de personnages augmentent avec un total de 54 héros (58 en comptant les DLC). Les modes de jeux habituels sont de retours avec quelques nouveautés. Les deux versions (3DS/Wii U) seront similaires bien que la version Wii U soit légèrement plus optimisée !

 

SUPER SMASH BROS. ULTIMATE – 2018

La version ultimate de Super Smash Bros. arrivera donc le 7 décembre prochain, dans deux petits jours sur Nintendo Switch ! Au programme ? Le jeu le plus complet de la saga avec plus de 100 niveaux, un mode histoire qui s’annonce riche, de nombreux modes de jeu en ligne et offline et une liste de 74 personnages ! Tout les personnages de la licence seront de retour dans ce nouvel opus qui promet d’être incroyable ! On se donne rendez-vous dès la semaine prochaine pour une critique histoire de faire le point !

 

Merci d’avoir suivit ce nouvel épisode des archives du jeu vidéo ! On se donne rendez-vous très très vite pour de nouvelles vidéos, de nouvelles surprises, un nouveau concours et plein de belles choses ! On oublie pas le like, le partage, le commentaire qui fait plaisir et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait !

Critique – Pokémon Let’s Go Pikachu

Il est enfin là ! Le fameux Pokémon sur Nintendo Switch ou bien…. Presque. Car oui, il s’agit bien d’un Pokemon, sur Nintendo Switch mais ce n’est pas le fameux RPG tant attendu ! Il s’agit en réalité d’un remake, un remastered de Pokémon Bleu, Rouge, Jaune et Vert sorti à la fin des années 90 partout dans le monde. Retour donc à Kanto avec les 151 Pokémon originaux pour repartir en enfance !

Logo Pokémon Let's Go Pikachu

Que tous les joueurs de la fin des années 90’s se préparent à partir à l’aventure. Non pas dans Pokémon mais dans leurs souvenirs ! Retour à Kanto, retour dans Pokémon Rouge, Bleu, Vert (pour le Japon), et Jaune pour revivre l’aventure de la ligue Orange ! Le Bourg-Palette, Argenta, Azuria, Carmin sur Mer, ou encore Céladopole, vous allez repartir en quête des 8 premiers badges de l’histoire de Pokémon et des 151 premiers petits monstres ! Et on parle bien de 151 et non 150 car Mew fait son apparition (pour ceux qui ont acheté l’édition collector avec la Pokéball Plus ! Pour les autres… Tant pis).

Pokémon Let's Go

L’aventure est lancée, seule ou à deux, car oui Pokémon Let’s Go est jouable seul ou en duo. Cependant, notez dès le départ que le jeu est simplifié au maximum. Le jeu est très simple. Autant au niveau de la stratégie qui disparait littéralement, qu’au niveau des combats, de l’entraînement de vos petits monstres, pour remplir votre pokédex.

Car oui, désormais, Pokémon dispose d’un tout nouveau système pour capturer vos Pokémon. Les petits monstres se baladent librement dans la map et vous les voyez apparaitre à l’écran. Il suffit de vous dirigez vers eux pour débuter la capture. Ou, au contraire, les éviter pour continuer votre route.
Le mode capture est similaire à Pokémon Go sur mobile. Désormais, il n’y a plus de combat, seulement de la capture. Vous avez un cercle qui grossit et diminue, avec une couleur (vert, orange, rouge) pour vous indiquer la difficulté de la capture (les couleurs varient en fonction de la pokéball utilisée). Pour réussir une capture, il est conseillé de lancer la balle au centre du rond, lorsqu’il est petit pour faire un lancer « parfait ».

Étant donné que vous pouvez seulement attraper les Pokémon sauvages (et non les combattre) et bien chaque capture rapportera de l’expérience à l’ensemble de vos Pokémon. Le problème c’est que cela rapporte beaucoup trop d’expérience. Si vous faites un lancé parfait, que vous capturez le Pokémon en une fois, vous gagnez des multiplcateurs. Et l’ensemble de votre équipe gagne en expérience et monte des niveaux. Si vous jouez à deux, et que vous faites en plus de ça des captures synchronisée (donc que vous lancez la pokéball en même temps) vous avez un nouveau multiplicateur qui peut faire gagner un à deux niveau à un Pokémon relativement fort…

Pokémon Let's Go

La simplicité du jeu va être vraiment son principal point faible. Puisque du coup, tout vas très vite. Les combats s’enchaînent sans grande difficulté, cela va vite, l’ensemble de nos Pokémon montent en niveau, et pire encore si vous jouez à deux. Pour attraper les Pokémon et remplir votre pokédex ? Vous pouvez vous aider de Pokemon Go, et vous voyez les Pokémon apparaitre dans les paysages. De plus, mêmes les Pokémon les plus rares apparaissent dès le début du jeu. Enchaînez les combos de captures, mettez du parfum, et des Pokémon encore plus rares pourraient apparaitre. Jamais il ne fut aussi facile de compléter un Pokédex dans un jeu Pokémon !

Autre difficulté en moins, c’est la technique. Terminé les capacités spéciales (CS) désormais, Pikachu et Evoli apprennent des technique pour couper les arbres, voler, ou nager. Cela fait donc plus de places pour garder nos quatre attaques de bases plutôt que de les remplacer par les CS. De plus, les capsules techniques (CT) sont désormais illimitées et non à usage unique.

Pokémon Let's Go

Autres soucis dont le jeu souffre c’est en mode portable. Le jeu va ramer par moment et on subit une baisse de FPS non négligeable ! Ce qui est plutôt dommage puisque cela peut gâcher certains (très bref) passage du jeu. Et pour certains, le mode portable sera obligatoire puisqu’il est impossible de désactiver la détection de mouvement. Ce qui est vraiment un mauvais point pour l’accessibilité et très agaçant pour les autres joueurs qui n’ont tout simplement pas envie de faire le mouvement de la pokéball.

Mais ne jetons pas la pierre sur ce Pokémon Let’s Go Pikachu/Evoli qui propose tout de même pas mal de petites choses sympa. Outre les graphismes, la nouvelle façon de trouver et capturer les Pokémon, on peut souligner l’arrivée de nouvelles cinématiques qui aident beaucoup à la narration. De sympathiques cinématiques qui complètent bien le jeu !

CE QUE L’ON AIME DANS POKÉMON LET’S GO :
_ Visuellement très agréable…
_ Une bonne dose de nostalgie
_ De nouvelles cinématiques vraiment intéressantes qui apportent à la narration
_ Quelques changements de gameplay (possibilité de contrôler Pikachu et Evoli par moment)
_ La coop sympa
_ Le nouveau système de capture qui peut plaire à certain…

CE QUE L’ON AIME MOINS DANS POKÉMON LET’S GO :
_ Mais avec quelques soucis d’aliasing et les effets pour les attaques très rares
_ Un nouveau système de capture qui, au contraire ne plaira pas à d’autres !
_ Bien trop simplifié
_ Des ralentissements en mode portable
_ Impossible de désactiver la détection de mouvement
_ Mew offert seulement aux joueurs qui ont craqué pour la version collector
_ Très court face aux autres Pokémon
_ Le jeu en ligne obligatoire même pour les échanges…
_ On aurait aimé un contenu plus gros (la region de Jotho par exemple)
_ Vendu au prix fort… Pour un remake

Pokémon Let's Go

C’est donc un retour plutôt mitigé qui a pas mal d’atout pour séduire mais qui nous frustre sur pas mal de points ! Le jeu propose une bonne dose de nostalgie avec pas mal de points qui nous font craquer entre la région, les premiers Pokémon, avec un nouveau moteur graphique. Cependant, les nouveautés vont simplifier énormément le jeu qui perd du coup en intérêt. Cela devient trop facile, répétitif, et on fait vite le tour de l’aventure. Un jeu réservé aux fans nostalgiques de la licence ! Pour les autres, ce sera sans doute un très bon jeu… Lorsque le prix aura baissé !

Merci à tous d’avoir suivit cette critique ! On se donne rendez-vous très vite pour de nouvelles vidéos, pour de nouvelles critiques ! On oublie pas le like, le partage, le petit commentaire qui fait plaisir et de s’abonner si ce n’est pas encore fait ! A très vite !

[PGW 2018] Aperçu – Super Smash Bros. Ultimate

La semaine spéciale Paris Games Week continue les amis avec un troisième aperçu que je vous ramène tout droit de Paris ! Après Pokémon Let’s Go mardi, Days Gone hier, place à Super Smash Bros. Ultimate qui sera sans aucun doute l’un des gros jeux de cette fin d’année et sans doute le gros jeu de la Nintendo Switch pour Noël 2018.
Du coup, quelles sont les réactions à chaud ? De cette (très) courte démo de la PGW ?

Et bien, la démo fut tellement courte (pourtant, je me suis même permis de la relancer) qu’il est très difficile de se faire une idée sur le titre. Pour ma part, j’adore les genres Smash Bros. Et j’insiste sur « les genres » car il ne faut pas oublier le fameux PlayStation All Stars Battle Royale que j’avais personnellement A-D-O-R-É sur PlayStation 3.

Pour de nombreux joueurs ce sont des jeux incompréhensibles, mais pour moi, c’est un gros carnage ou on tape de tous les côtés et c’est cool, ça défoule. Pour ce nouvel opus, graphiquement c’est très joli et le jeu semble très complet au niveau des personnages et des différentes arènes. La prise en main est quasiment instantanée (pour cette démo je jouais sur une manette GameCube).

Les premiers avis sont donc plutôt très bons. Beau, accessible, fun, complet. Mais après ? Y’aura t-il une campagne ? D’autres modes de jeux ? Car être limité à du battle seul, à plusieurs en local, ou en ligne, cela risque d’être très maigre ! Rendez-vous début décembre pour en avoir le coeur net !

Merci en tout cas d’avoir suivit cet aperçu, comme d’habitude, on oublie pas le like, le partage, le petit commentaire qui fait plaisir et de s’abonner si ce n’est pas déjà fait ! 😛

Gear.Club Unlimited 2 annoncé sur Nintendo Switch !

Gear.Club Unlimited était l’un des rares (le seul ?) jeu de voitures de la Nintendo Switch depuis sa sortie en mars 2017. Malheureusement, malgré un fort potentiel, le jeu ne fut pas une grosse réussite avec des graphismes très moyens, une jouabilité bien trop arcade, et un manque d’intérêt.

Mais comme il ne faut pas rester sur un échec, les équipes d’Eden Games et celles de Microïds viennent d’annoncer Gear.Club Unlimited 2 ! Au programme, les pilotes pourront rouler sur plus de 3 000 km de route, ce qui leur permettra de découvrir différents environnements (montagnes enneigées, vallées arborées, routes désertiques, bords de mer paradisiaques entre autres). Dans son communiqué de presse, Microïds annonce que le jeu sera présenté en détail lors de la Gamescom 2018 la semaine prochaine.

Pour le moment, le studio diffuse un premier trailer qui nous montre les premiers paysages qu’il sera possible d’explorer. Le jeu proposera également des défis spéciaux, ainsi que de la customisation des voitures, tout comme la possibilité de créer et de manager son propre Club et de recruter des joueurs. Il y’aura donc du multi dans ce nouvel opus !

Les méga-évolutions de retour dans Pokemon Let’s Go Pikachu/Evoli !

Si vous êtes fans de la série Pokemon, vous devez sans doute attendre avec une grande impatience les deux opus Let’s Go Pikachu et Let’s Go Evoli qui arriveront le 16 novembre prochain sur Nintendo Switch. Même s’il ne s’agit pas du fameux RPG Pokemon tant attendu, ces deux opus vont nous permettre de patienter jusqu’en 2019 en redécouvrant la région de Kanto sous un angle bien différent !

Nintendo ne va pas seulement proposer aux fans de redécouvrir le jeu qui a fait les beaux jours de la Game Boy Color à la fin des années 90. Big N compte bien y apporter son lot de nouveautés et rajouter les derniers éléments qui ont fait le succès des derniers opus sur la Nintendo 3DS. Ainsi, on apprend aujourd’hui via un petit leak que les méga-évolutions seront de retour dans ces deux opus !

Pokemon Let's Go Pikachu/Evoli Mega-Evolutions

C’est via le mensuel de pré-publication de mangas CoroCoro Comic qu’une page de Famitsu fut dévoilée un peu en avance. On y découvre les méga-évolutions de Florizare, Tortank et Dracaufeu. La méga-évolution est une technique présente dans Pokemon depuis la génération X/Y, et qui permet à votre petit monstre de révéler tout son potentiel avec une ultime évolution le temps d’un combat.

Cette technologie sera donc de retour dans Pokemon Let’s Go et il sera intéressant de voir comment elle sera introduite dans le jeu. Quoi qu’il en soit il va falloir être encore un peu patient, même si ce leak semble indiquer que de nouvelles informations risquent d’arriver dans pas si longtemps !

Scroll to top